BFM Business

Sephora se lance sur internet en Chine

La distributeurs de parfum et de maquillage Sephora, filiale de LVMH, va ouvrir une boutique en ligne avec un concurrent d'Alibaba.

La distributeurs de parfum et de maquillage Sephora, filiale de LVMH, va ouvrir une boutique en ligne avec un concurrent d'Alibaba. - Catherine Johansson - Flickr - CC

Le distributeur de cosmétiques du groupe LVMH a annoncé ce mercredi ouvrir sa première boutique en ligne dans l'Empire du Milieu en partenariat avec une plateforme de e-commerce chinoise.

Sephora débarque sur le web chinois. La chaîne de parfumeries du groupe de luxe français LVMH, a annoncé ce mercredi avoir ouvert sa première boutique en ligne en Chine sur la plateforme de commerce électronique JD.com.

L'enseigne, qui exploite 174 magasins en Chine continentale, a expliqué avoir choisi JD.com en partie en tenant compte de la priorité accordée par celui-ci à la lutte contre la contrefaçon, une préoccupation majeure sur le marché internet chinois.

"Nous sommes très attachés à garder le contrôle du produit. Pour les plateformes de commerce électronique chinoises, c'est le plus gros point d'interrogation", a déclaré Helen Zhou, vice-présidente Chine de Sephora.

JD.com est le principal concurrent d'Alibaba. Les deux groupes ont réalisé en 2014 un volume global de transactions de 2.530 milliards de yuans (363 milliards d'euros).

Le problème de la contrefaçon

Des produits contrefaits sont en vente sur la plupart des sites chinois de commerce électronique en dépit des efforts entrepris par les opérateurs du secteur, estiment les spécialistes.

"Je dirais que JD ne fait pas beaucoup mieux que Tmall (la plateforme d'Alibaba) en termes de produits 'gris', ils rencontrent tous les deux des problèmes", a dit Thibault Boiron, directeur général du cabinet de conseil spécialisé Altima Agency.

Les grandes plateformes chinoises de commerce électronique s'affrontent régulièrement pour tenter de conclure des accords d'exclusivité avec de grandes marques. Mais Sephora, qui sera la principale boutique de cosmétiques de JD.com, précise vouloir nouer des partenariats avec d'autres acteurs du secteur à l'avenir.

N.G. avec Reuters