BFM Business

Rome fait son business autour de la double canonisation papale

A Rome, les échoppes sont remplies de souvenirs à l'effigie des papes Jean XXIII et de Jean-Paul II.

A Rome, les échoppes sont remplies de souvenirs à l'effigie des papes Jean XXIII et de Jean-Paul II. - -

Plus de 5 millions de personnes sont attendues ce dimanche 27 avril dans la capitale italienne pour la double canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II. Une affluence qui profite en particulier au secteur de l'hôtellerie et aux vendeurs de souvenirs.

Rome est en pleine effervescence. La capitale italienne va recevoir des dizaines de délégations officielles ainsi que des centaines de milliers de pèlerins, ce dimanche, pour les cérémonies de canonisation de Jean XXIII et de Jean-Paul II. Au total, plus de 5 millions de personnes sont attendues.

Une telle affluence a nécessité une forte mobilisation : la mairie a renforcé les réseaux de transports et les services de sécurité. Elle a aussi installé des écrans géants dans divers endroits de la ville pour permettre aux pèlerins qui n'auront pas la chance d'être sur la Place Saint Pierre de suivre les cérémonies. La facture avoisine les 7,8 millions d'euros, selon la municipalité, qui a pour le coup sollicité une aide financière du gouvernement.

Flambée du prix des hébérgements

Mais cet évènement fait aussi le bonheur des professionnels du tourisme. Depuis des semaines, hôtels, pensions et autres structures d'hébergement affichent complet, et ce dans un rayon de 100 kilomètre autour de la capitale. On a aussi assisté à une flambée des prix. Selon le site de réservation Casa.it, le prix moyen d'un appartement meublé a augmenté, de 137% à 173%, pour ces 26 et 27 avril par rapport aux week-ends précédents.

Les marchands de souvenirs voient aussi bondir leurs ventes. Les effigies des deux souverains pontifes s'affichent partout dans les boutiques, sous forme de chapelet, médailles, posters… Les porte-clés à 1,5 euro sont un best-seller.

"Il n'y a pas vraiment de différence de ventes sur les produits Jean XXIII et de Jean-Paul II ", commente un vendeur de souvenir à Rome. Malgré leur actualité, les deux futurs saints n'arrivent pas à éclipser la popularité du pape François, qui reste leader sur les ventes.

En tout cas, quelque 700.000 faux souvenirs à l'effigie du pape François et des futurs saints Jean XXIII et Jean Paul II ont été saisis par la police italienne, samedi.

S'ils avaient été vendus, ces objets, aimants, autocollants, montres et autres petits petits cadres, vendus moins chers que les produits officiels auraient rapporté 3,5 millions d'euros, selon un communiqué de la police italienne.

BFMbusiness.com