BFM Business

Nouveau record historique pour Christie's

Les tableaux d'Edouard Manet, Francis Bacon, Andy Warhol ou Juan Gris font partie des meilleures ventes d'art de 2014.

Les tableaux d'Edouard Manet, Francis Bacon, Andy Warhol ou Juan Gris font partie des meilleures ventes d'art de 2014. - Montage - Christie's

En 2014, la maison d'enchères a vendu pour 6,7 milliards d'euros d'oeuvres d'art. Du jamais vu de mémoire de commissaires priseurs.

Les collectionneurs d'art ont mis le prix pour assouvir leur passion. Les ventes d'œuvres de la maison Christie's ont atteint un montant total de 5,1 milliards de livres sterling soit 6,7 milliards d'euros (+12% par rapport à l'année passée). Un record pour Christie's, qu'aucun de ses concurrents n'a jamais atteint dans toute l'histoire du marché, affirme la maison de ventes aux enchères détenue par François Pinault.

Parmi les ventes phares de cette année, les 10 plus grosses enchères ont concerné des peintures, généralement bien plus valorisées que des joyaux ou vases précieux (voir notre diaporama). l'enchère la plus haute de l'année après les tableaux a été atteinte a par un diamant bleu de 13 carats qui a trouvé acquéreur pour 17,3 millions d'euros. Une peccadille rapportée aux 72,6 millions atteints par le Black Fire de Barnett Newman.

Deux autres artistes sortent du lot. L'inventeur du pop art, Andy Warhol, dont trois toiles figurent dans ce top 10: Triple Elvis et Four Marlons, représentant respectivement les icônes du rock et du Cinéma, et Race Riot, reproduisant en quatre différentes chromatiques une photo d'émeute. Trois œuvres adjugées pour un montant cumulé de 185 millions d'euros.

Deuxième sur le podium, le sulfureux Francis Bacon. Celui qui était déjà devenu en 2013 le peintre le plus cher du monde, par le biais d'une vente de Christie's, encore - Trois études de Lucian Freud vendue 123 millions d'euros- a cette fois conçu deux des tableaux du top 10. Trois Etudes pour un Portrait de John Edwards (les triptyques lui portent chance!) et Portrait de Georges Dyer Talking, ont fait s'élever les enchères à 73,4 millions d'euros. Ce portrait de son confident et conseil qui se suicida dans leur chambre d'hôtel commune en 1972 devient d'ailleurs le tableau d'art contemporain d'après-guerre le plus chèrement vendu aux enchères.

L'envol des enchères en ligne

Les enchères en ligne ont tout particulièrement pris leur envol: les prix des tableaux, bijoux et autres céramiques ont atteint des prix en hausse de 54% dans les ventes en ligne, pour un montant total de 28 millions d'euros. Christie's a d'ailleurs plus doublé le nombre de ses inscrits sur sa plateforme dédiée (+57%). Ils sont désormais 15,6 millions de ressortissants de 228 pays.

Les ventes privées, ces ventes très élitistes, ouvertes à un petit nombre d'initiés, ont quant à elles rapporté 20% de plus aux artistes, leurs ayants droits et à la maison d'enchères londonienne, à 1,2 milliard d'euros. Les ventes classiques, celles ouvertes au public, et s'achevant par un coup de maillet sur un pupitre, restent néanmoins le principal vecteur : il s'y est vendu pour 5,5 milliards d'euros d'objets d'art (+10%).

Concernant les acquéreurs de ces symboles de prestige, ils ont été 21% plus nombreux à se rendre dans des salles de vente situées en Europe et au Moyen-Orient, 18% de plus dans celles d'Asie, et 11% dans celles du continent américain. Des amateurs éclairés, mais aussi des investisseurs au nez creux, qui voient l'art comme une valeur refuge en ces temps où les monnaies et les matières premières jouent au yoyo.

Nina Godart