BFM Business

Les spectateurs de France Télévisions de plus en plus vieux

A la rentrée 2011, France 2 avait tenté de rajeunir son audience avec le télé-crochet "Sing Off" qui avait fait un bide d'audience

A la rentrée 2011, France 2 avait tenté de rajeunir son audience avec le télé-crochet "Sing Off" qui avait fait un bide d'audience - -

Lors de sa candidature, le PDG Rémy Pflimlin avait promis de rajeunir l'audience de France 2. Or celle-ci continue de vieillir...

D'un naturel prudent, Rémy Pflimlin avait fait peu de promesses lors de sa nomination à la tête de France Télévisions, en juillet 2010. Il s'était pourtant aventuré à promettre de rajeunir l'audience, notamment celle de France 2. "Le public de France 2 a une moyenne d'âge de 55 ans, contre 45 ans pour les grandes chaînes concurrentes. Il faut donc passer en-deçà de 50 ans pour qu'elle soit une chaîne regardée par les 40-45 ans", déclarait-il au Sénat, après avoir tenu des propos similaires devant le CSA et l'Assemblée nationale.

Pour l'ancien directeur général de France 2 Christopher Baldelli, "l'équipe actuelle a commis une erreur en arrivant en disant: 'on va rajeunir l'audience de 10 ans'. Est-ce seulement possible ou souhaitable? Heureusement, ils en sont revenus...", déclarait le président du directoire de RTL lors d'un déjeuner avec l'Association des journalistes médias le 7 décembre.

Même son de cloche chez Laurence Bachman, ex-directrice de la fiction de France 2, aujourd'hui directrice générale de Barjac Production (filiale de Telfrance): "c'est une erreur que de vouloir rajeunir à tout prix l'audience de France 2 et France 3. Mieux vaut développer la fiction de France 4, qui cible directement les jeunes".

Sous couvert d'anonymat, un des plus importants producteurs français critique: "La direction a tenté une thérapie de choc, en imposant des programmes ciblant les jeunes qui ont désorienté le public habituel de la chaîne. Ce n'est pas du tout comme cela qu'il faut s'y prendre...". Il cite en exemple le télé-crochet Sing off, diffusé le samedi soir sur la Deux à la rentrée 2011, qui a fait un bide mémorable (autour de 10% d'audience).

Promesse non tenue

En tous cas, les chiffres montrent que la promesse n'a pas été tenue (cf. ci-contre). En effet, depuis 2010, l'âge moyen du spectateur de la Deux a augmenté, de même que la proportion de ses spectateurs de plus de 50 ans.

Interrogée, la chaîne fournit d'autres chiffres montrant un rajeunissement infinitésimal (56,4 ans contre 56,5 ans) depuis début 2012. Selon elle, "toutes chaînes confondues, l'âge moyen du spectateur français est passé depuis début 2012 de 48,2 à 48,5 ans, soit +0,6%. Face à cela, France 2 et France 3 ont légèrement rajeuni, alors que TF1 et M6 ont beaucoup plus vieilli que la moyenne". Toutefois, la chaîne publique refuse de fournir toute comparaison avec 2010, année de l'arrivée de Rémy Pflimlin...

Pourtant, les chiffres fournis par France Télévisions confirment que les spectateurs les plus vieux sont bien sur les chaînes publiques. Le record est détenu par Arte (âge moyen de 58,4 ans), suivi par France 3 (57,8 ans), France 5 (57), France 2 (56,4). Soit une dizaine d'années de plus que TF1 (48,7), Canal Plus (48,6), M6 (43,4). Heureusement, France 4 (44,6) rajeunit un peu l'ensemble du groupe...

Interrogé au Sénat en octobre, Rémy Pflimlin a mis un peu d'eau dans son vin: "On est bien là dans un des paradoxes du service public, où l’on vous dit: 'ne vous occupez pas d’audience, mais occupez-vous en quand même'. L’âge moyen des gens qui regardent la télévision augmente globalement, et pour toutes les chaînes, notamment pour les cibles commerciales. [A France Télévisions,] nous ne vieillissons pas depuis un peu plus d’un an, nous nous stabilisons, mais nous restons assez âgés. France 4 a une croissance très forte sur 25-59 ans. Du 1er janvier au 21 octobre 2012, nous touchons 24,9% des 25-59 ans, contre 24,1% en 2011 en taux d’audience moyen. Sur ces mêmes cibles, TF1 est plutôt en régression, et nous sommes devant TF1 en pénétration sur cette cible".

Le PDG s'est même félicité de s'adresser aux seniors: "Nous avons toute une série d’émissions l’après-midi sur France 3, et certaines émissions de soirée pour lesquelles nous avons un public très âgé, et je le revendique très fortement. Cela fait partie de notre mission de toucher les publics les plus âgés. Il est fondamental pour le service public d’être ce rendez-vous intergénérations qui touche ce public qui n’est pas visé par les chaînes privées..."

Jamal Henni