BFM Business

Les basketteurs américains privés de Coca-Cola

Lebron James (ici en train de dunker) reste l'un des joueurs sous contrat individuel avec Coca-Cola, l'un des seuls vestiges de la présence de la marque en NBA.

Lebron James (ici en train de dunker) reste l'un des joueurs sous contrat individuel avec Coca-Cola, l'un des seuls vestiges de la présence de la marque en NBA. - Garrett Ellwood - AFP

PepsiCo est devenu cette semaine le nouveau sponsor officiel de la ligue américaine de basket, au détriment de son grand rival. Le tout alors que le groupe d’Indra Nooyi monte en puissance sur le marché des boissons gazeuses.

Coup dur pour Coca-Cola, et coup de force de Pepsi. Voilà ce qu’on pourrait retenir du passage de témoin effectué entre les deux géants, qui se disputaient le titre de boisson officielle de la ligue américaine de basket (NBA). A partir de la prochaine saison, PepsiCo sera ainsi le fournisseur officiel en boissons et en nourriture de la NBA, de la fédération féminine de basket-ball (Women's National Basketball Association), et de la NBA Development League.

En remportant cette bataille, l’entreprise s’assure une visibilité phénoménale, puisque la compétition attire plusieurs dizaines de millions de téléspectateurs chaque année. D’autant que Ses produits (Pepsi, eaux Aquafina, les thés Lipton, les snacks Doritos) seront désormais accolés à toutes les grandes disciplines sportives aux Etats-Unis. L'entreprise est déjà en effet l'un des sponsors de la Ligue de football américain (NFL), de baseball (MLB) et de hockey (NHL) soit, avec le basket, les sports les plus populaires sur le continent.

Pepsi, deuxième boisson la plus bue aux Etats-Unis

Le groupe dirigé par Indra Nooyi évince à cette occasion son grand rival Coca-Cola, sponsor officiel de la NBA depuis…1986. Ce dernier garde toutefois un pied dans le milieu, puisqu’il possède des contrats individuels avec des stars comme Lebron James.

Coca peut bien se consoler avec l’annonce d’un partenariat avec la Ligue américaine de football (MLS, soccer), il n’empêche que le coup est dur à encaisser. D’autant que son concurrent le plus sérieux sur le marché des boissons gazeuses est devenu, fin mars, le deuxième soda le plus vendu aux Etats-Unis, surpassant…Coca-Cola Zero qui occupait jusqu'ici ce rang derrière Coca-Cola.

Y.D.