BFM Business

Lego et Tencent veulent développer des jeux en ligne

Lego et Tencent s'allient sur le marché des jeux en ligne en Chine.

Lego et Tencent s'allient sur le marché des jeux en ligne en Chine. - Mychele Daniau - AFP

Le géant danois du jeu veut séduire le marché chinois. Pour cela, il s'allie avec le géant local de l'internet afin de développer des jeux numériques.

Le groupe danois Lego et le géant de l'internet chinois Tencent ont dévoilé un partenariat afin de développer des jeux en ligne à destination des enfants en Chine. "Nous voyons de plus en plus d'enfants chinois s'engager dans le monde numérique", a indiqué dans un communiqué Jacob Kragh, directeur général de Lego en Chine.

"Le partenariat prévoit le développement d'une section vidéo Lego pour les enfants sur la plateforme Tencent, le développement, la publication et l'exploitation de jeux sous licence Lego", a fait savoir le danois. Au programme également le développement de Lego Boost, un système qui permettra aux enfants d'animer leurs constructions, et la possible mise en place d'un réseau social pour enfants baptisé Lego Life.

"Besoins d'apprentissage, de développement et de divertissement"

"Le partenariat leur apportera du contenu numérique Lego sûr et imaginatif, qui répond également à leurs besoins d'apprentissage, de développement et de divertissement", a ajouté Jacob Kragh. La marque s'est démultipliée ces dernières années pour faire entrer la célèbre brique en plastique dans l'ère de la modernité virtuelle: Lego a lancé des jeux vidéos, un film à succès qui aura plusieurs suites, des dessins animés, les parcs d'attractions Legoland, et des produits dérivés.

Mais le groupe, aux prises avec un repli de ses ventes depuis 2016 -après onze années de croissance consécutives- notamment aux États-Unis et en Europe, a annoncé en septembre la suppression de 1400 emplois dans le monde soit environ 8% de ses effectifs. En revanche, "sur les marchés de croissance, comme la Chine, les revenus ont enregistré une hausse à deux chiffres", avait noté Lego dans un communiqué.

D. L. avec AFP