BFM Business

Le tourisme industriel, nouvelle manne financière pour les entreprises

Le site d'Airbus à Blagnac, à coté de Toulouse, a accueilli 120.000 visiteurs en 2012, selon l'Adeve.

Le site d'Airbus à Blagnac, à coté de Toulouse, a accueilli 120.000 visiteurs en 2012, selon l'Adeve. - -

Les touristes français et étrangers ont multiplié les visites d'entreprises dans l'Hexagone. Pour ces dernières, cela permet d'engendrer des recettes et de valoriser leur image de marque.

Comprendre la fabrication d’un Airbus ou les différents étapes d’affinage d’un Roquefort, visiter les caves de Jurançon ou le laboratoire du parfumeur Fragonard, les touristes sont de plus en plus nombreux à profiter des vacances pour visiter des sites industriels.

L’Adeve, agence de développement de la visite d’entreprise, recense plus de 5.000 entreprises ouvertes au public, à l’année ou ponctuellement, sur son portail internet. Selon l’agence, 10 millions de touristes, français et étrangers, ont visité des entreprises hexagonales en 2012.

L'agro-alimentaire, secteur privilégié

Les groupes du secteur alimentaire sont les plus impliqués et représentent 35% des sites industriels ouverts aux touristes. Viennent ensuite les entreprises artisanales, puis le secteur de l’agriculture et de la pêche. Les industries technologiques ne représentent elles que 10% des sites accessibles au public.

Sans surprise, les principales régions qui attirent cette forme de tourisme sont aussi celles qui sont les plus riches en industrie: l’Alsace, la Normandie, la Bretagne, les Pays de la Loire et la région Provence-Alpes-Côte-D’azur. Hormis quelques grands noms comme Airbus ou EDF, la majorité des visites d’entreprises se fait dans des TPE et des PME, à 93%.

Recettes et image de marque

Pour les entreprises, le bénéfice des visites touristiques sur leurs sites de fabrication est double. Cela permet à la fois d’engendrer des recettes, que ce soit par la visite payante ou par les achats en boutique à la fin. Cela leur permet aussi de valoriser leur image de marque, en mettant en avant savoir-faire et qualité.

Par exemple, la fonderie de cloches Cornille Havard, située dans la Manche, accueille chaque année 52.000 visiteurs, et réalise le tiers de son chiffre d’affaires par ce biais. "Les visiteurs nous apportent des projets car ils parlent de nous", explique l’entreprise. Selon l’Adeve, "le visiteur devient ainsi l’ambassadeur de la marque".

Audrey Dufour