BFM Business

Le PMU met le cap sur l'Allemagne

Le prix de l'Arc de Triomphe en octobre 2015

Le prix de l'Arc de Triomphe en octobre 2015 - Eric Fefferberg - AFP

L'opérateur de paris hippique a annoncé jeudi 27 août avoir pris une participation majoritaire dans son homologue allemand German Tote à hauteur de 51%.

Le PMU s'internationalise un peu plus. L'opérateur de paris hippiques a ainsi annoncé jeudi 27 août avoir acquis une participation majoritaire dans son homologue allemand German Tote, le numéro du secteur outre-Rhin.

Plus exactement, au terme de la transaction, le PMU devrait détenir 51% du capital de la société germanique selon son PDG Xavier Hürstel, cité par les Echos.

Certes l'activité de German Tote (234 millions d'euros d'enjeux en 2014) peut paraître modeste au regard de celle du PMU, qui avait enregistré plus de 9 milliard d'enjeux, dont 8,3 milliards sur les paris hippiques français.

Mais l'entreprise explique clairement dans son communiqué que cette acquisition vise surtout à "développer l’activité du German Tote en Allemagne et par ce biais, d’accélérer sa croissance et d'affermir sa présence à l’international".

"Une opportunité" 

"L’acquisition du German Tote est une opportunité pour le PMU qui nous permet de devenir opérateur en Allemagne, pays de tradition hippique pour lequel nous nourrissons de grandes ambitions et dont le marché des paris offre un fort potentiel de développement. Elle s’inscrit dans le cadre du plan stratégique PMU 2020 et de la politique volontariste de développement international", ajoute Xavier Hürstel dans le communiqué de l'entreprise accompagnant l'annonce.

De fait le PMU souligne l'importante croissance des paris sur les courses françaises depuis l'étranger qui avaient déjà représenté 730 millions d'euros d'enjeux au niveau de l'activité du groupe en 2014, pour une croissance de 14%.

Monter au capital de German Tote a également l'avantage pour le PMU d'être en terrain connu. Les deux entreprises sont partenaires depuis 12 ans, ce qui permettait ainsi aux turfeurs allemands de miser sur les courses françaises dans les mêmes conditions qu'en France. Une alliance qui, selon le PMU, a ainsi permis de revitaliser l'ensemble de la filière hippique allemande, moins développée qu'en France.

Sur ce point, Xavier Hürstel entend bien donner un coup d'accélérateur. "Après notre accord commercial entre opérateurs nous allons maintenant pouvoir investir plusieurs millions d'euros pour reconquérir les parieurs" indique-t-il aux Echos, ajoutant "vouloir nouer des accords avec des diffuseurs, chaînes de télévision et sites Internet".

>> Retrouvez tous les pronostics, les arrivées et les rapports des courses hippiques en direct sur Zone-Turf.fr

J.M.