BFM Business

Le Monde: démissions en chaîne parmi les rédacteurs en chef

Le siège du journal, à Paris XIIIeme

Le siège du journal, à Paris XIIIeme - -

Sept rédacteurs en chef et rédacteurs en chef adjoints ont quitté leurs fonctions, ce 6 mai, pour protester contre "l'absence de confiance" envers la direction. La directrice du journal doit s'exprimer mercredi devant la rédaction.

Sept rédacteurs en chef et rédacteurs en chef adjoints du Monde sur une dizaine ont démissionné en bloc de leurs fonctions, ce mardi 6 mai, pour protester contre "l'absence de confiance" envers la direction, en plein conflit sur la réorganisation de la rédaction. Arnaud Leparmentier, le rédacteur en chef responsable du quotidien papier ne fait pas partie des démissionnaires.

"Une absence de confiance et de communication avec la direction de la rédaction nous empêche de remplir nos rôles à la rédaction en chef", ont-ils écrit dans un message interne adressé à Natalie Nougayrède, la directrice du Monde, et à Louis Dreyfus, le président du directoire du groupe.

Cette annonce fait suite au "ressaisissement" réclamé à la direction par les sociétés des rédacteurs du Monde et du Monde interactif plus tôt dans la journée de mardi. Elles dénonçaient une "perte globale de confiance dans la gouvernance du journal".

Les signataires faisaient sans le dire référence aux problèmes avec les adjoints de la directrice de la rédaction. Cette dernière doit d'ailleurs s'exprimer demain mercredi 7 mai devant la rédaction.

Plan social déguisé

En février, la direction du Monde avait annoncé une réorganisation de la rédaction. Elle prévoyait de réaffecter une cinquantaine de postes de sa rédaction vers différents services, dont une bonne partie vers le numérique. Les syndicats avaient alors dit craindre "un plan social déguisé". Une bourse aux emplois avait été ouverte pour les candidats à un nouveau poste.

Par ailleurs, devant les critiques, la direction avait reporté à septembre le lancement d'une nouvelle formule du journal papier, très constestée en interne.

Le plan de réoganisation doit permettre pour Le Monde de retrouver l'équilibre financier à l'horizon 2015. L'an dernier, le journal avait perdu plus de 2,5 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 345 millions.

A. G. avec AFP