BFM Business

Le Milan AC prend un nouveau virage

-

- - Olivier Morin / AFP

Contre un chèque de 500 millions d’euros, Silvio Berlusconi a cédé 48% du Milan AC à un milliardaire thaïlandais. Un club qui devenait de plus en plus difficile à gérer.

Après 30 ans passées aux mains de Silvio Berlusconi, l'équipe européenne la plus titrée de l'histoire, change de leader. L'ancien président du Conseil italien vient de céder 48% de ses parts à l'homme d'affaires thaïlandais Bee Taechaubol. Montant de l'opération: 480 millions d'euros. Une bonne affaire compte-tenu de la posture délicate dans laquelle se trouve le club.

Sur le plan sportif, le club milanais est à la traîne, 10eme seulement de la Ligua. Il a perdu l'an passé 91 millions d'euros et sa dette s'élève désormais à 250 millions d'euros.

Faire revenir Zlatan

Le Cavaliere avoue qu'il n'était plus en mesure d'assumer seul les investissements que nécessite la gestion d'un club de football. Mais l'arrivée du nouvel actionnaire augure de jours meilleurs : le nouveau vice-président du club promet de développer la marque Milan AC en Asie. Soutenu par le fonds d’investissements Doyen Sport, il assure vouloir réinjecter de l'argent neuf pour relancer le club lombard. 

Sa priorité: les transferts. Le Milan AC a d'ores et déjà annoncé la signature de trois nouvelles recrues: Bertolacci, Bacca et Luiz Adriano. Et ce n'est qu'un début car le riche Thaïlandais ne cache pas sa plus grande ambition: faire revenir dans les effectifs du club Zlatan Ibrahimovic, une recrue qui permettrait au club de "redevenir l'une des superpuissance du football en Europe". Cette perspective enflamme la presse italienne et les clubs de supporters qui rêvent de retrouver la lumière.

I.G avec Bfmbusiness.com