BFM Business

Le Cirque du Soleil change de main

Le Cirque du Soleil est une véritable institution au Canada.

Le Cirque du Soleil est une véritable institution au Canada. - Fred Dufour - AFP

Le fondateur du groupe québécois aurait cédé 90% du capital à TPG Capital, au chinois Fosum et à un consortium d'investisseurs.

Changement d'époque pour le "Cirque du Soleil". Selon la presse canadienne, le groupe de divertissement a été vendu par son fondateur au fonds TPG Capital, au chinois Fosun et à un consortium d'investisseurs. Un groupe qui connaissait depuis quelques années des difficultés financières.

En perte de vitesse depuis deux ans, Guy Laliberté, le créateur du "Cirque du Soleil" cherchait à donner un nouveau souffle à sa pépite. Créée en 1984, la troupe a totalement réinventé un genre considéré comme désuet. L'entreprise a été jusqu'en 2012 une véritable cash machine. 8 spectacles permanents à Las Vegas, 1.300 artistes en tournée toute l'année, 5.000 personnes sous contrat, … Rien ne semblait lui résister.

Victime de la crise

Mais avec la crise, la donne a changé et pour la première fois en 2012 l'entreprise n'avait pas dégagé de bénéfices. Résultat, 1.000 personnes remerciées et des spectacles moins onéreux.

Véritable institution au Canada, l'annonce d'une vente probable en mars dernier avait provoqué une levée de bouclier. Le premier ministre Québécois en personne s'était ému de la situation.

Avec un chiffre d'affaires de 850 millions de dollars par an, le groupe est valorisé à hauteur de 2 milliards de dollars. Une somme que n'auraient toutefois pas déboursé les investisseurs, Guy Laliberté ayant revu ses prétentions à la baisse. Toujours selon la presse, ce dernier conserverait 10% du capital de l'entreprise.

David Dauba