BFM Business

Lagardère: cinq offres globales pour les magazines

Les dix magazines mis en vente par Lagardère Active suscitent l'appétit.

Les dix magazines mis en vente par Lagardère Active suscitent l'appétit. - -

Les dix magazines mis en vente par Lagardère Active feraient l'objet de cinq offres globales dont trois sont très bien placées, à priori les mieux-disantes en termes d'emploi.

Le groupe, qui vend un quart de ses magazines français, mais garde ses joyaux "Elle" ou "Paris Match", aurait reçu cinq offres globales, dont trois tiendraient la corde, selon l'AFP qui cite des sources proches du dossier ce 28 février. Le critère du maintien des emplois prévaudra au choix, qui devrait intervenir très prochainement.

Les dix magazines cédés -Be, Première, Psychologies Magazine, Auto Moto, Campagne et Décoration, Le Journal de la Maison, Maison & Travaux, Mon Jardin Ma maison, Union et Pariscope- comptent quelque 125 journalistes et 121 salariés. L'ensemble pèse près de 50 millions de chiffre d'affaires. Voici les offres

> La mieux placée

Didier Quillot, l'ancien PDG d'Orange France, qui a dirigé Lagardère Active entre 2006 à 2011, est candidat. Durant son mandat, il avait développé l'offre numérique du groupe via des rachats, notamment celui de Doctissimo.

Actuellement patron de Coyote, l'application routière, il a indiqué vouloir "développer du contenu éditorial haut de gamme, intégrer le print, le digital et la régie publicitaire" et "exploiter les marques "à 360 degrés", y compris dans l'e-commerce. Il s'est dit en outre "prêt à garantir un maintien de l'emploi".

> Les challengers

Le groupe Reworld Media, dirigé par Pascal Chevalier, qui a racheté en 2013 le mensuel Marie France et l'activité de presse grand public d'Axel Springer (Télé Magazine, Gourmand, Papilles...), est également en lice. Avec pour partenaires les fonds Truffle et Idinvest.

Une offre de reprise globale a également été présentée par Marie-Christine Levet, fondatrice de Lycos, avec le fonds Jaina Capital, créé par le fondateur de Meetic, Marc Simoncini. L'ancienne patronne du groupe 01 s'est aussi associée avec le riche homme d'affaires Jacques Veyrat, ex-patron de Neuf Cegetel et du groupe de négoce Louis-Dreyfus.

> Les moins crédibles

L'offre de Georges Ghosn, ex-propriétaire de La Tribune et France-Soir, serait jugée "pas assez consistante" par le groupe Lagardère.

Celle de Marc Laufer, dirigeant du groupe de presse professionnelle NewsCo, qui a racheté à NextRadioTV ses magazines papier, 01 Net et 01 Business, a pour handicap sa "très mauvaise réputation sociale", selon les syndicats.

Ces offres, qui s'ajouteraient à d'autres partielles, constituent une bonne nouvelle pour les salariés de ces titres: Arnaud Lagardère avait prévenu en octobre 2013 que 350 postes pourraient être supprimés si aucun des journaux ne trouvait preneur.

N.G. avec AFP