BFM Business

Lagardère Active: pas de départs volontaires pour les titres vendus

Be, Première, Psychologie, font partie des titres vendus pas Lagardère Active.

Be, Première, Psychologie, font partie des titres vendus pas Lagardère Active. - -

La direction du Pôle presse de Lagardère a signé un accord avec ses salariés sur un plan de départs volontaires, a-t-elle indiqué par un courrier interne que l'AFP s'est procuré ce 7 février.

Les 240 salariés des dix magazines vendus par le groupe n'auront pas accès au plan de départ volontaire. Selon l'accord conclu avec la direction de Lagardère Active, le guichet sera ouvert aux salariés du pôle presse et de la régie, à l'exception de ceux qui officient au sein des titres mis en vente. Soit environ 1.500 salariés. C'est ce qu'indique un courrier interne au groupe dont l'AFP a eu connaissance ce 7 février.

L'accord a été paraphé par l'ensemble des syndicats du groupe. Lagardère espère que ces départs volontaires réduiront le nombre de suppression de postes dans le cadre du plan de sauvegarde de l'emploi (PSE) annoncé en octobre.

7 offres totales et 13 offres partielles

Le PSE porte sur 350 emplois. 240 postes disparaîtraient du fait de la cession des magazines et de la disparition de fonctions supports transverses. 110 seraient liés à une réorganisation du pôle magazines pour les titres conservés par le groupe.

Lagardère Active a annoncé en octobre la mise en vente des titres Auto Moto, Be, Campagne et Décoration, Le Journal de la Maison, & Travaux, Mon Jardin Ma maison, ainsi que Psychologies Magazine et Union et leurs développements numériques.

Elle vend aussi les éditions papier de Première et Pariscope. Elle a reçu jusqu'ici 7 offres pour la reprise de tous les titres et 13 offres partielles, la date limite pour le dépôt des offres étant fixée au 14 février.

Ces titres représentent quelque 10% du chiffre d'affaires de Lagardère Active, qui veut se recentrer sur ses marques phare : Elle, Paris Match, Le Journal du Dimanche et Télé 7 jours.

N.G. avec AFP