BFM Business

La France attire plus de touristes, mais ils dépensent moins

L'accueil réservé aux touristes en France incite peu d'entre eux à revenir dans l'Hexagone.

L'accueil réservé aux touristes en France incite peu d'entre eux à revenir dans l'Hexagone. - -

La France ne serait plus attrayante pour les touristes. En réalité, ils sont toujours aussi à nombreux à venir, mais restent moins longtemps, car ils sont déçus des prestations et de l’accueil.

Première destination touristique mondiale, la France ne se classe que troisième en terme de recettes, derrière l'Espagne et les Etats-Unis. Un document du Forum économique mondial, publié au début du mois, alerte même sur le déclin de son attractivité en matière de tourisme. La France serait de moins en moins compétitive.

Faux, répond le ministère. Le tourisme a généré l'an dernier 77 milliards d'euros de recettes, deux milliards de plus qu'en 2011. La France a accueilli 81 millions de visiteurs. Alors pourquoi sont-ils moins dépensiers qu'ailleurs ?

Un accueil et des hébergements décevants

L'offre d'hébergement et de shopping déçoit les touristes étrangers, affirme une étude de Bercy, publiée l'an dernier. Les riches touristes venus de Russie ou de Chine, et des pays émergents, ne trouvent pas leurs compte au niveau des prestations. Du coup, peu satisfaits, ils ne s'éternisent pas.

Les plus difficiles sont les clients asiatiques. Une grande majorité d'entre eux dit ne pas être certains de vouloir revenir. Des visites éclairs qui ont une conséquence sur le nombre de nuitées et la fréquentation des restaurants. Même la clientèle traditionnelle européenne commence à faire la moue.

L'autre point noir, c'est l'accueil. La France a fait déjà beaucoup d'efforts en la matière mais cela ne semble pas être suffisant. Taxi et cafés sont pointés du doigt. Le problème de la langue se pose également. Si les étrangers ne trouvent pas d'interlocuteurs qui les comprennent, ils passent leur chemin et n'achètent pas.

Hélène Cornet