BFM Business

La Caisse des Dépôts va sortir de Belambra

La CDC se désengage de Belambra.

La CDC se désengage de Belambra. - Google Maps

Le fonds Caravelle va racheter les 34% qui lui manquaient pour contrôler 100% de l’entreprise spécialisée dans les clubs de vacances. La CDC accélère son désengagement du secteur du tourisme.

La Caisse des Dépôts tourne la page des clubs de vacances. Selon plusieurs sources, l’institution publique va vendre sa participation de 34% dans Belambra, le spécialiste des clubs de vacances. C’est le fonds d’investissement Caravelle, déjà propriétaire de 66% qui va lui racheter ses parts pour prendre le contrôle total des ex-VVF.

La CDC était entrée au capital de Belambra en 2006 lorsque son ancien propriétaire Pierre et Vacances l’avait vendu pour une centaine de millions d’euros. En 2010, elle avait hésité à en racheter la totalité de l’entreprise avant de renoncer. Trois ans plus tard, le fonds d’investissement Caravelle a pris 66% du capital. Belambra affichait alors 170 millions d’euros de chiffre d’affaires et 9,8 millions d’euros de marges. L’entreprise valait environ 150 millions d’euros.

Plan de vente d'actifs

Cette fois, sa valeur devrait être comprise entre 100 et 150 millions. En 2015, la société a réalisé une marge d’exploitation de près de 8 millions, en baisse depuis quatre ans. Son chiffre d’affaires a aussi reculé à 148 millions d’euros en 2014 avant de rebondir à 160 millions l’an passé. Contactés, la société et son actionnaire n’ont pas souhaité commenter nos informations.

Pour la Caisse des Dépôts, cette vente est symbolique car elle lance son plan de cession d’actifs annoncé par son directeur général, Pierre-René Lemas, fin septembre. Elle accélère aussi sa sortie du secteur du tourisme dans lequel elle investissait depuis vingt ans (Accor, Club Med…). L’institution reste actionnaire à 40% de la société de remontées mécaniques Compagnie des Alpes.

Matthieu Pechberty