BFM Business

Football: où s'arrêtera l'AS Monaco?

Dmitry Rybolovlev, le propriétaire de l'AS Monaco, pourrait investire plus de 200 millions d'euros dans le marché des transferts.

Dmitry Rybolovlev, le propriétaire de l'AS Monaco, pourrait investire plus de 200 millions d'euros dans le marché des transferts. - -

Le club monégasque a recruté le Colombien Radamel Falcao pour une somme comprise entre 45 et 60 millions d'euros, vendredi 31 mai. Ce qui pourrait en faire le joueur le plus cher de l'histoire. Mais Monaco ne compte pas s'arrêter là, et pourrait dépenser plus de 200 millions d'euros cet été. Du jamais vu.

Coup de tonnerre sur le marché des transferts. Après avoir fait signer Joao Moutinho et James Rodriguez pour 70 millions d’euros, l’AS Monaco a recruté une grande pointure, ce vendredi 31 mai.

Le club de la principauté a en effet annoncé le transfert du colombien Radamel Falcao, l’un des meilleurs attaquants du monde. Selon L'Equipe, la transaction s'élèverait à 60 millions d’euros, soit le montant de la clause libératoire. Mais As, de son côté, évoque une somme de 45 millions d'euros.

Dans tous les cas,ce transfert fait de Falcao l'un des joueurs les plus chers de l'histoire du foot français avec les deux internationaux brésiliens du Paris SG, Thiago Silva (entre 40 et 45 millions d'euros) et Lucas (estimé à 40 millions d'euros). Il confirme également les ambitions sans limite du club monégasque.

Un marché à plus de 200 millions?

Pour sa première saison en Ligue 1, le milliardaire russe Dmitry Rybolovlev est en effet bien parti pour dépasser ses homologues qataris du Paris Saint-Germain. Ces derniers avaient dépensé 145 millions d’euros lors du marché des transferts de la saison dernière. L’AS Monaco pourrait investir plus de 200 millions, du jamais vu.

D’autant que le club promu ne bénéficiera que de faibles revenus l’an prochain. La participation à la Ligue des champions n’est encore qu’un projet. Et les recettes de billetterie sont faméliques, même si l’affluence devrait augmenter avec l'arrivée de stars.

Reste donc à savoir comment Monaco a l'intention de satisfaire les règles du fair-play financier, qui impose aux clubs de présenter des comptes équilibrés. Et comment le club compte régler son litige avec les instances du football français, qui compromet pour l’instant sa présence dans le championnat de France. Une compensation financière n’étant pas inenvisageable, la facture pourrait être vertigineuse.

>> A LIRE AUSSI - Football: le marché des transferts ne devrait pas connaître la crise

Yann Duvert