BFM Business

Foot: les arbitres français veulent des salaires 2,5 fois plus élevés

Le syndicat des arbitres demande une importante revalorisation de la rémunération des hommes en noir, selon L'Équipe. Leurs émoluments sont aujourd'hui bien inférieurs à ceux de leurs collègues européens.

Les arbitres de foot réclament des hausses de salaire. D'après L'Équipe, le SAFE (le syndicat des arbitres de football élite), milite pour que leur rémunération soit plus que doublée.

Aujourd'hui, ils gagnent un peu moins que les arbitres de rugby, et nettement moins que les autres arbitres européens. Ainsi à l'heure actuelle, un arbitre de Ligue 1 gagne en moyenne 65.000 euros par an, contre 75.000 euros pour son homologue du Top 14. Un chiffre incomparable avec les autres championnats de football européens: 170.000 euros en Angleterre et en Allemagne. Et même 235.000 euros en Espagne. 

Des arbitres qui ont souvent une autre activité

Le syndicat qui les représente a décidé de frapper fort. Il demande de multiplier ces salaires par 2,5. Principal argument: les arbitres consacrent de plus en plus de temps à leur préparation physique. Quatre séances hebdomadaires désormais sont obligatoires.

Un temps précieux: ces arbitres ont un statut de travailleur indépendant, et pour la plupart, ils exercent une autre activité professionnelle. Vont-ils obtenir gain de cause? Il semblerait que oui, mais partiellement. L'enveloppe de la Ligue de Football Professionnel consacrée à la rémunération des arbitres est de 12 millions d'euros aujourd'hui. Dans le budget prévisionnel de la saison prochaine, elle atteint 18 millions d'euros.

Dorothée Balsan