BFM Business

Fashion week de Paris : Dior et Saint-Laurent en duel au sommet

Raf Simons salue le public à la fin du défilé printemps-été 2013 de Dior, le 28 septembre

Raf Simons salue le public à la fin du défilé printemps-été 2013 de Dior, le 28 septembre - -

Hedi Slimane chez Saint-Laurent, Raf Simons chez Dior… Les deux petits nouveaux à la tête de griffes cultes sont d’office mis en concurrence par les occupants des frontrows.

La Fashion week qui a démarré jeudi 27 septembre à Paris promet d’être une semaine animée par un duel au sommet. Après le défilé Christian Dior vendredi après-midi, on attend Saint-Laurent lundi soir. Pour les deux maisons, c'est la première présentation en prêt-à-porter des deux nouveaux directeurs artistiques : Raf Simons pour Dior et Hedi Slimane pour Saint Laurent.

On n'avait pas vu cela depuis l'arrivée de John Galliano chez Dior et Alexander McQueen chez Givenchy au milieu des années 90, s'enthousiasme le président de la Fédération de la couture et du prêt-à-porter.

PPR et Pinault contre LVMH et Arnault

Parce qu'Hedi Slimane et Raf Simons, tous deux quadragénaires, sont loin d'être des inconnus. Le premier, figure mythique du milieu de la mode, a fait entrer Dior Homme sur la scène internationale, le second s'est illustré chez Jil Sander.

Mais surtout avec ces deux arrivées, c'est un duel au sommet qui se joue entre deux des plus grandes maisons françaises : Dior, propriété de LVMH et Saint Laurent, propriété du rival PPR.

Pour les deux marques c'est l'entrée dans une nouvelle ère. Et l'enjeu est de taille pour chacun des directeurs artistiques : Dior comme St Laurent sont en effet des marques matures, chargées d'histoire. Et sur la dernière décennie, beaucoup plus rentables que les vêtements ce sont les accessoires qui ont été les vaches à lait de ces deux maisons de couture.

Karine Vergniol