BFM Business

D'où viennent les produits stars des réveillons?

VIDÉO - Les truffes noires ne viennent pas forcément du Périgord, et les litchis sont très souvent made in France. Nous avons interrogé les grossistes de Rungis sur la provenance parfois surprenante des principaux mets des fêtes.

Foies gras du Sud-Ouest, huîtres de Marennes-Oléron, truffes du Périgord… Nul doute sur l'origine, indissociable de leur nom, de ces mets de fêtes. Mais la provenance d'autres produits typiques des réveillons vendus par les grossistes de Rungis peut surprendre.

> Les truffes noires et blanches

Par exemple, la truffe noire ne vient pas forcément du Périgord. Celles vendues à la Maison Masse, grossiste leader de produits gastronomiques à Rungis, viennent majoritairement du Vaucluse. On en trouve aussi de Provence, de Bourgogne, du Lot.

Quant à la truffe blanche, la version encore plus haut-de-gamme de ce produit déjà particulièrement élitiste, elle vient d'Italie. Vendue trois fois le prix de la truffe noire, celle qu'on désigne comme le "diamant blanc d'Alba" se déniche dans le Piémont, au nord de la péninsule.

> Les petits lapins

Autre met des dîners de fête: le gibier. Si vous vous régalez d'un lièvre au vin blanc et aux champignons, sachez qu'il a très peu de chances d'être "made in France". Le Lapin de Garenne est en effet devenu une espèce menacée dans les campagnes françaises. Sa chasse est toujours autorisée, mais les chasseurs ont tendance à consommer eux-mêmes leurs prises.

"Seul 10% du total chassé en France est commercialisé", explique Pierre Portier, PDG de Reilhe Martin, qui vend du gibier en gros au marché international de Rungis. Ainsi, ceux qu'il vend aux commerçants et restaurateurs de région parisienne viennent d'Angleterre, "où l'on trouve beaucoup plus de petit gibier qu'en France".

> Les fruits exotiques

La clémentine des fins de repas de fêtes vient principalement de Corse, mais le litchi qu'on mange à Noël? Contrairement à ce que pourraient croire ceux qui ont l'habitude d'en déguster au sirop dans leur restaurant chinois, il ne vient probablement pas d'Asie. Certes, le Vietnam est un énorme exportateur mondial, mais les détaillants français vendent principalement ceux cultivés à La Réunion.

> Les sapins

À Rungis, les sapins qui s'étendent à perte de vue en cette saison sur le béton du marché ne viennent pas des lointaines forêts scandinaves mais plutôt de France, qui exporte même une partie (assez mince) de sa production. Depuis le début des années 2010, les importations de sapins de Noël n'ont fait que baisser, à mesure que s'étoffait la production des régions françaises, principalement la Bretagne, la Bourgogne, la région Rhône-Alpes et la Basse Normandie.

N.G. avec AFP