BFM Business

Après YSL, Apple recrute chez Burberry

L'Apple store du Carrousel du Louvre à Paris, rutilant et spacieux.

L'Apple store du Carrousel du Louvre à Paris, rutilant et spacieux. - -

La marque californienne qui s'approprie tous les codes de la haute-couture poursuit cette stratégie jusque dans ses recrutements. Elle vient d'annoncer ce mardi 15 octobre avoir engagé la patronne de Burberry, Angela Ahrendts.

Apple recrute à nouveau dans le luxe. Après l'ancien directeur général d'Yves Saint Laurent, c'est la patronne de Burberry, Angela Ahrendts, qui rejoint le fabricant d'iPhone, annonce le groupe ce mardi 15 octobre. Rien d'étonnant, la marque multiplie les points communs avec les géants du luxe.

Il y a le sac Kelly d'Hermès, le parfum n°5 de Chanel, et l'iPhone d'Apple. Le produit est devenu pratiquement aussi mythique. Et comme les grands de la mode, la marque de Cupertino dicte ses codes en matière de design. C'est bien simple, à chaque lancement de produit, on voit débarquer de nombreuses copies.

Des Apple Stores en forme d'écrin

C'est ce qui fait la puissance de la marque, qui a récemment détrôné Coca-Cola sur le podium mondial selon Interbrand. Ses clients, ou plutôt les fans du logo, sont capables d'attendre des heures comme devant les magasins Vuitton ou Gucci, pour acheter la dernière version de l'iPad.

Tout son business model repose sur son image. Les téléphones ne sont pas de simples téléphones mais un signe distinctif pour leurs détenteurs. Ils ne sont pas vendus n'importe où, mais dans des Apple Stores spacieux, rutilants, et implantés dans les artères les plus prestigieuses. Ils sont surtout emballés dans des sortes d'écrin. Autant de références au monde du luxe.

Et quand une nouvelle version est présentée, c'est le grand show qui rappelle les défilés de haute-couture. Apple devrait bientôt lancer une montre connectée. L'horlogerie, encore un domaine qui appartient au luxe...

Hélène Cornet