BFM Business

Gilles Carrez dénonce les taxes sur l'immobilier

BFM Business

"C'est un nouveau coup dur au patrimoine des Français". Le président de la commission des Finances, Gilles Carrez (UMP), a dénoncé jeudi 6 décembre, l'introduction "en catimini" par le gouvernement de deux nouvelles taxes sur l'immobilier.

La création d'une taxe supplémentaire sur les plus-values de cession immobilières est un "prélèvement confiscatoire", qui "va porter un coup fatal au marché de l'immobilier et, par conséquent, aux recettes des collectivités locales", selon ce député-maire du Perreux-sur-Marne (Val de Marne).

Quant à la taxe annuelle de 5% sur les logements sous-occupés dans les agglomérations connaissant un déséquilibre marqué entre l'offre et la demande, elle est "présentée avec un esprit de dissimulation" et constitue "en réalité une taxe sur les résidences secondaires, à payer par les propriétaires ou locataires des logements situés en zone tendue comme la Côte d'Azur ou les agglomérations parisienne, lyonnaise ou toulousaine", ajoute Gilles Carrez.

BFMbusiness.com et AFP