BFM Business

3 nouvelles aides pour la rénovation thermique des logements

Le gouvernement veut rendre les bâtiments plus écologiques, grâce à des dispositifs fiscaux.

Le gouvernement veut rendre les bâtiments plus écologiques, grâce à des dispositifs fiscaux. - Boyan Topaloff - AFP

Ce lundi 1er septembre, trois dispositifs dans la construction sont mis en place ou modernisés. C'est notamment le cas de l'éco-prêt à taux zéro.

La rénovation thermique fait peau neuve ce 1er septembre. Afin de rendre les bâtiments plus écologiques et relancer le pouvoir d'achat des ménages, le gouvernement modernise ou fait entrer en vigueur trois dispositifs. Détails.

1. Un éco PTZ encore plus écolo

L'éco-prêt à taux zéro a été lancé en 2009. Mais depuis lundi, pour bénéficier des aides publiques, les propriétaires devront faire appel à des professionnels qualifiés "Reconnu garant de l'environnement" (RGE). Un annuaire de ces 20.000 professionnels reconnus est disponible sur le site renovation-info-service.gouv.fr

Le gouvernement vise 100.000 éco-PTZ signés par an, contre 30.000 actuellement. Dans les faits, un ménage demandant un éco-PTZ fera réaliser avant sa demande de prêt, un devis de travaux. Soit l’entreprise RGE certifie elle-même l’éligibilité des travaux, soit elle soumet son devis à un organisme "tiers-vérificateur" qui le certifie et envoie son accord à la banque.

2. Nouveau crédit d'impôt développement durable

Manuel Valls, lors de ses annonces sur le logement vendredi 29 août, a présenté un crédit d'impôt développement durable (CIDD) augmenté. A partir de ce lundi, son taux est porté à 30% pour les travaux de rénovation énergétique.

Ces travaux doivent être réalisés par des entreprises ayant le label RGE et dans la limite de 8.000 euros pour une personne seule et 16.000 euros pour un couple. Par ailleurs, Ségolène Royal avait annoncé l'extension du CIDD aux compteurs individuels de chauffage et d'eau chaude "pour permettre à chacun de mieux maîtriser ses consommations, ainsi qu'aux points de recharge de véhicules électriques, pour accompagner leur développement".

3. Une aide aux ménages modestes

Depuis ce lundi, l'Agence nationale de l'habitat voit ses moyens financiers augmentés. Dans le cadre du projet "Habiter mieux", l'agence va financer 50.000 projets de rénovation énergétique pour les propriétaires modestes.

Concrètement, l'agence va mettre à disposition des ménages modestes, un spécialiste pour réaliser le diagnostic thermique du logement, élaborer le devis et monter le dossier. A cela s'ajoute une aide financière de l'agence qui va représenter entre 35 et 50% du montant total des travaux.

Diane Lacaze