BFM Business

Aramco: le régulateur saoudien approuve l'introduction en Bourse du géant pétrolier

-

- - HASSAN AMMAR / AFP

Le régulateur saoudien du marché financier approuve la demande d'introduction en Bourse du géant pétrolier Aramco, donnant le coup d'envoi de cette offre qui pourrait être la plus importante jamais réalisée dans le monde.

"Le Conseil de la Capital Market Authority a publié sa résolution approuvant la demande de la Saudi Arabian Oil Compagny (Saudi Aramco) de cession d'une partie de ses parts", indique un communiqué de l'institution. Une annonce qui donne le coup d'envoi de l'opération d'introduction en bourse du géant pétrolier.

Les étapes de cette opération ne sont pas précisées, mais les transactions sur le titre devraient commencer à la mi-décembre. Selon une source proche du dossier, cette entrée en Bourse devrait valoriser l'entreprise entre 1 500 et 1 700 milliards de dollars, soit la plus grosse capitalisation mondiale. Aramco indique que le prix de l'offre finale et le nombre d'actions à vendre seront déterminés à la fin de la période d'élaboration de l'opération.

En 2018, l'homme fort du Royaume avait décidé de reporter l'introduction en Bourse parce que la capitalisation calculée par les banquiers, après des rencontres avec de potentiels investisseurs, était en dessous de ce seuil.

Aramco, qui a confirmé ce dimanche sur Twitter son intention d'entrer en Bourse sur le marché financier de Ryad, décrit cette opération comme une étape importante de l'histoire du géant pétrolier saoudien.

En revanche, le géant pétrolier saoudien assure ce dimanche n'avoir pour le moment aucun projet d'introduction boursière à l'étranger. Jusqu'ici, différentes sources évoquaient une entrée en deux temps: d'abord à la Bourse locale saoudienne, le Tadawul, en décembre, puis, en 2020, sur une place financière internationale qui restait à définir.

"Pour la partie (internationale), nous vous le ferons savoir en temps utile. Jusqu'ici, ce n'est que sur Tadawul", le marché financier saoudien, a indiqué le président du Conseil d'administration d'Aramco, Yasir al-Rumayyan, lors d'une conférence de presse.

"C'est une étape significative dans l'histoire de la société et un progrès important pour la réalisation de « Vision 2030 », le plan directeur du royaume pour une diversification et une croissance économiques durables», avait déclaré un peu plus tôt Yasir al-Rumayyan, dans un communiqué.

«Vision 2030» est un plan initié par le prince héritier saoudien Mohammed ben Salmane pour diversifier l'économie d'un pays ultra dépendant du pétrole.

Aramco produit environ 10% du pétrole mondial. Il s'agit de l'entreprise la plus rentable au monde, considérée comme le pilier de la stabilité économique et sociale du royaume.

Sandrine Serais avec AFP