BFM Business

Airbus: commande de 80 A320neo confirmée par le saoudien Flynas

Le saoudien flynas a commandé 80 avions à Airbus.

Le saoudien flynas a commandé 80 avions à Airbus. - FAYEZ NURELDINE / AFP

La compagnie low cost saoudienne avait annoncé l'accord passé avec Airbus jeudi dernier sans préciser le nombre d'appareils concernés. En plus de sa commande ferme, Flynas prend une option sur 40 exemplaires supplémentaires.

Après une belle année 2016, Airbus continue de remplir son carnet de commandes. La compagnie aérienne saoudienne "low cost" flynas a signé ce lundi à Ryad un contrat pour l'achat de 80 Airbus A320neo d'une valeur de 8,6 milliards de dollars et a pris une option pour 40 autres appareils.

Le principal actionnaire de flynas avait annoncé jeudi dernier l'accord entre flynas et Airbus, sans préciser le nombre d'avions commandés. Le président de flynas, Ayed al-Jeaid, a indiqué lors de la cérémonie de signature du contrat que la commande allait permettre à sa compagnie de faire face à une demande en hausse sur le marché domestique de l'aviation commerciale.

Bandar al-Mohanna, le PDG de NAS holding, la maison mère de la compagnie, a signé l'accord avec Fouad Attar, directeur Moyen-Orient de l'avionneur européen. A cette occasion, il a souligné que la commande permettait à flynas de "jouer un rôle de premier plan sur le marché" du transport aérien régional. Les livraisons des nouveaux appareils commenceront en 2018 et s'étaleront jusqu'à 2026.

Plus de six millions de passagers par an

La flotte de la compagnie est constituée d'une trentaine d'appareils de la famille A320 et le nombre annuel de ses passagers a dépassé les six millions, selon ces responsables. Membre, comme Air France, de l'alliance Skyteam, la compagnie d'Etat, Saudi Arabian Airlines, connue sous le nom de Saudia, est l'acteur dominant de ce marché et projette de porter sa flotte à 200 appareils d'ici 2020.

Saudia a transporté plus de 29 millions de passagers en 2015 et a placé en juin dernier une commande de 8 milliards de dollars auprès d'Airbus pour des avions destinés à étoffer ses dessertes intérieures. Deux nouveaux arrivants, les compagnies Nesma et SaudiGulf, viennent de lancer des vols intérieurs mais le président de flynas a déclaré pendant la cérémonie ne pas croire que "cette concurrence nous menace".

L'Arabie saoudite cherche à développer son réseau de transports et veut moderniser ou construire des aéroports dans le cadre d'un programme économique ambitieux appelé "Vision 2030". Le prince Talal contrôle 95% de Kingdom Holding Co, qui a des investissements à travers le monde. Il détient notamment des parts dans Euro Disney, Apple, News Corporation et Citigroup.

P.L avec AFP