BFM Business

Reconversion: cette start-up vous propose de tester votre futur métier

Les demandes de stage se concentrent principalement sur les métiers de fleuriste et de boulanger-pâtissier.

Les demandes de stage se concentrent principalement sur les métiers de fleuriste et de boulanger-pâtissier. - Mychèle Daniau - AFP

Une idée de nouvelle profession vous trotte dans la tête, mais des doutes vous assaillent avant d'entamer ce changement de vie radical. Pour valider votre projet de reconversion, Testunmetier vous propose d'accompagner un professionnel au quotidien, dans le cadre d'un stage de 3 à 30 jours.

Tout le monde a dans un coin de la tête un métier qu'il aimerait exercer. Mais quand vient le moment de la reconversion, il faut passer du rêve à la réalité. Or si le métier de barman vous a toujours attiré, est-ce que les horaires tardifs de ce nouveau job seraient compatibles avec votre vie privée? Ou encore avez-vous la dextérité et la patience pour devenir ébéniste? Testunmetier vous propose de plonger dans le quotidien d'un professionnel pour valider votre projet de formation.

Mais contrairement à d'autres sites déjà présents sur ce segment, Testunmetier possède l'agrément de centre de formation. Les immersions chez un professionnel sont donc encadrées par une convention de stage, ce qui assure un cadre légal et permet la définition d'objectifs. "Cela permet aussi une prise en charge des frais par les budgets de formation des entreprises ou bien par les organismes de financement de la formation professionnelle (Opca, NDLR)", met en avant Carine Celnik, créatrice de Testunmetier.

Des professionnels triés sur le volet

Testunmetier référence quelques professionnels qui sont prêts à accueillir ces stagiaires qui cherchent un nouvel élan professionnel. Ils ont fait l'objet d'une sélection afin de s'assurer qu'ils auront les capacités pour encadrer et former. Pour cela, ils doivent exercer leur profession depuis au moins 3 ans et avoir un salarié, preuve qu'ils ont déjà l'habitude de manager. "Je leur fais passer un entretien pour m'assurer qu'ils ont le désir de transmettre leur expérience, d'aider les autres à grandir", précise Carine Celnik. Ils peuvent aussi demander à être dédommagés, selon un barème fixé par eux-mêmes. "Certains ne vont rien demander. En revanche, d'autres vont demander 300 à 400 euros par jour car la présence du stagiaire va représenter une vraie charge pour eux et non un apport de main-d'œuvre. Tout dépend du métier", assure la fondatrice de Testunmetier. À cela s'ajoute le forfait de 500 euros demandé par la start-up.

L'offre actuelle se limite à des stages auprès d'un boulanger, d'un pâtissier et d'un fleuriste, le gros de la demande assure la fondatrice. À cela s'ajoutent un photographe, un imprimeur et un créateur de start-up. 

Certains métiers plus difficiles d'accès

Pour les aspirants à la reconversion qui n'ont pas trouvé le métier qu'ils souhaitent exercer ou dont le lieu de résidence est trop éloigné des professionnels référencés, il existe deux alternatives. Soit la créatrice de Testunmetier prend tout en charge, depuis la quête de l'expert correspondant aux critères du stagiaire (ville, durée du stage) jusqu'à la signature du contrat, le tout pour 550 euros.

Soit le stagiaire a déjà identifié les experts chez qui il aimerait être accueilli, et fournit la liste à Carine Celnik qui entreprendra les démarches pour que la convention de stage soit signée, pour un coût de 249 euros.

Reste que ce système de stage d'immersion semble difficilement applicable à tous les métiers. S'il est facile de trouver des artisans ou des professionnels ayant pignon sur rue, cela semble plus difficile pour les métiers du tertiaire. Un cadre commercial ou encore à un responsable d'édition devra avoir l'aval de son entreprise pour la venue d'un stagiaire… Et étant lui-même salarié, il lui sera difficile de se faire rémunérer pour ses prestations d'encadrement, ce qui risque de constituer un frein supplémentaire. La voie de sortie: faire jouer son réseau et trouver soi-même la personne prête à donner de son temps pour montrer son quotidien. Dans ce cas aussi, Carine Celnik assure avoir un rôle à jouer, en fournissant la convention de stage indispensable pour ouvrir les portes de l'entreprise. 

Coralie Cathelinais