BFM Business

Pour les cadres, la parité doit s'appliquer en priorité au salaire

53% des cadres estiment que les efforts des entreprises en termes d'égalité professionnelle sont rarement suivis d'effets.

53% des cadres estiment que les efforts des entreprises en termes d'égalité professionnelle sont rarement suivis d'effets. - geralt - CC

Plus de ¾ des cadres estiment que les entreprises font davantage d'efforts qu'auparavant pour améliorer la parité hommes-femmes, selon un sondage Viavoice. Pour 61% d'entre eux, la priorité est d'imposer l'égalité salariale à poste équivalent.

Du chemin reste à faire pour parvenir à l'égalité professionnelle. Mais les salariés notent toutefois une amélioration: 76% des cadres estiment que les entreprises ont fourni des efforts plus importants qu'il y a quelques années pour améliorer la parité hommes-femmes et l'accès des femmes à des postes à responsabilité, selon un sondage Viavoice pour HEC, Le Figaro et France Inter (1), publié ce 7 mars. Ils sont même 59% à avoir pu le constater dans leur propre boîte.

Mais les résultats ne sont pas forcément au rendez-vous. Seuls 38% des cadres - et 29% des cadres femmes - jugent ces efforts sincères. 33% seulement les jugent efficaces, tandis que 57% les estiment insuffisants et 53% "rarement suivis d'effets".

Les hommes plébiscitent la lutte contre le sexisme

Invités à désigner les priorités en matière de parité et d'égalité femmes-hommes en entreprise, la rémunération est parvenue en tête des demandes. 61% des cadres - dont 73% des cadres femmes - choisissent d"imposer l'égalité salariale à poste équivalent". Puis vient la "lutte contre le harcèlement et le sexisme au travail" qui est plébiscitée par 42% des cadres. Curieusement, les hommes sont plus motivés sur ce sujet puisqu'ils sont 45% à juger cette action comme prioritaire contre 36% des femmes. 

Enfin, 41% des sondés souhaitent que l'on "favorise l'accès des femmes à des postes à responsabilité (cadres, managers)". 39% - dont 52% des cadres femmes - estiment qu'il faut "favoriser l'accès des femmes aux fonctions dirigeantes (conseil d'administration, direction)", 29% qu'il faut "lutter contre les discriminations à l'embauche" et 21% qu'il faut "favoriser la présence de femmes dans certaines formations, notamment scientifiques et techniques".

(1) Sondage réalisé auprès d'un échantillon de 400 personnes (méthode des quotas), représentatif de la population des cadres, en ligne du 18 au 22 février.

C.C. avec AFP