BFM Business

Les femmes sont-elles plus carriéristes que les hommes?

72% des femmes interrogées ne sont pas prêtes à sacrifier leur vie familiale, à quasi égalité avec les hommes (71%).

72% des femmes interrogées ne sont pas prêtes à sacrifier leur vie familiale, à quasi égalité avec les hommes (71%). - StartupStockPhotos- CC

Les femmes sont moins frileuses que leurs collègues masculins quand il s'agit de quitter un job pour un autre, révèle un sondage effectué par le site d'emploi Qapa. Elles sont aussi 34% à vouloir réussir leur carrière, contre seulement 26% des hommes.

Les femmes ont encore des difficultés à s'imposer aux postes stratégiques… et pourtant ce n'est pas faute de motivation ni de formation. Pour 34% d'entre elles, réussir leur carrière professionnelle est un objectif, révèle un sondage réalisé pour le site d'emploi Qapa (1). Mais ce chiffre prend une autre dimension au regard de la part d'hommes qui ont la même ambition: ils sont seulement 26%.

Pour atteindre cet objectif, les femmes savent qu'il est nécessaire d'être formées: elles sont 80% à avoir le niveau bac ou un cursus supérieur, contre 71% pour la gent masculine. Elles savent aussi prendre des risques. Pour faire une avancée dans leur carrière, elles sont tout à fait prêtes à quitter leur poste pour se lancer dans un nouveau job: c'est le cas de 62% des sondées. Chez les hommes, ils ne sont que 51% à être disposés à sauter le pas.

Les inégalités salariales perdurent

Mais ces désirs de réalisation professionnelle ne se font pas au détriment de leur vie privée: 72% des femmes interrogées ne sont pas prêtes à sacrifier leur vie familiale, à quasi égalité avec les hommes (71%). Dans les faits, les charges familiales pèsent davantage sur les femmes, qui sont 38% à déclarer qu'elles ont du mal à concilier vie pro et perso, tandis qu'ils ne sont que 25% chez les hommes.

Au final, ces efforts ne payent pas puisque les inégalités salariales perdurent: 95% des hommes déclarent être la personne qui gagne le plus dans le foyer alors que seulement 37% des femmes se désignent ainsi.

(1) Qapa a analysé les données d'un échantillon de 1,2 million de candidats, représentatif de la population française, entre le 1er janvier et le 15 février.

C.C.