BFM Business

Un collègue bordélique, c'est l'enfer, et pourtant...

Le bordélique peut vous étonner en étant capable de retrouver un document plus vite qu'une personne adepte du rangement.

Le bordélique peut vous étonner en étant capable de retrouver un document plus vite qu'une personne adepte du rangement. - BFMbusiness

Son bureau est noyé sous des piles de documents. Il ne veut travailler qu'à sa manière, c'est-à-dire à la dernière minute et de façon totalement désordonnée. Hors de question pourtant de le brusquer pour le mettre au pas.

Faire travailler un salarié ordonné avec un collègue bordélique, cela peut faire des étincelles. Pourtant, rares sont les entreprises où le cas de figure ne se présente pas dans à peu près tous les services. S'en plaindre ne sert à rien. Mieux vaut apprendre à travailler ensemble. Cela suppose d'abord de faire preuve d'une certaine ouverture d'esprit. Il faut en effet comprendre comment fonctionne une personne désordonnée. Car cette dernière ne comprend pas en quoi les couches de paperasses qui l'entourent peuvent gêner ses voisins comme ceux qui travaillent avec elle. D'autant qu'un individu bordélique est généralement capable de retrouver en quelques secondes le document qu'il convoite, souvent bien plus vite donc qu'une personne adepte du classement.

"Le bordélique donne l'impression de ne pas être soigné, alors qu'en fait c'est juste un original", constate Judith Sitruk, coach et formatrice spécialisée en efficacité professionnelles au sein de MoovOne. Il est surtout génétiquement programmé pour fonctionner ainsi: il fait partie de la population qui utilise principalement l'hémisphère droit de son cerveau. Ce qui fait de lui une personne plus attirée vers le maniement des idées et des concepts, que l'organisation de détails tels que le classement.

Une tendance à la procrastination

Dans l'idéal, ce profil de personne est plutôt fait pour travailler seul. Mais voilà, il fait partie de votre équipe, et il va falloir composer avec. Que vous soyez son manager ou juste membre de la même équipe de travail, vous allez devoir procéder par petites touches. Inutile de lui intimer l'ordre de nettoyer son bureau, cela ne pourra que provoquer chez lui un mouvement de colère, ou bien l'angoisser et finir par peser sur la qualité de son travail.

La meilleur attitude à avoir se résume en un mot: compréhension. "Dites-lui que vous avez compris comment il fonctionne, que vous le respectez tel qu'il est. Qu'à son tour, il doit aussi comprendre les autres. Et comme on est dans un milieu professionnel, il doit se plier à certaines règles", conseille Judith Sitruk. Si son fouillis gêne la circulation dans l'open space ou peut mettre à mal l'image de la société quand des clients viennent, expliquez-lui la situation. Et proposez-lui de l'aide pour faire le tri.

Par ailleurs, comme les bordéliques ont tendance à procrastiner, il faut aussi leur donner un échéancier. Demandez-lui de faire 10 minutes de rangement par jour par exemple.

Tenir une to do list

Malheureusement, le bordélique a rarement pour seul défaut le fatras qui s'amoncelle sur son bureau. Il est également désorganisé dans son mode de travail. Comme c'est un esprit créatif, bouillonnant d'idées, il peut commencer mille choses à la fois… sans en terminer aucune. Il est aussi familier des oublis, préfère agir à la dernière minute, ce qui n'arrange pas forcément les choses quand il s'agit d'un travail d'équipe.

Il est donc nécessaire que le manager passe un peu de temps avec lui pour se mettre d'accord sur une organisation particulière. La to do list a fait ses preuves. "Il faut lui demander de noter les consignes qu'il reçoit, et ce à quoi il s'est engagé", précise Judith Sitruk. Et ensuite, il lui suffira de rayer une à une les tâches accomplies. A condition toutefois qu'il n'égare pas la feuille.

Coralie Cathelinais