BFM Business

Les métiers les plus sédentaires selon Withings

Parmi les salariés, les employés du bâtiment sont parmi les métiers les plus actifs.

Parmi les salariés, les employés du bâtiment sont parmi les métiers les plus actifs. - Timothy A.Clary- AFP

En mesurant en permanence les déplacements de salariés ont peut prendre la mesure du caractère trop sédentaire de leurs activités dans le cadre professionnel. Le français Withings, spécialiste des objets connectés de santé, s'est amusé à comparer différents métiers.

"Le travail c'est la santé; rien faire c'est la conserver", chantait il y a tout juste 50 ans Henri Salvador. Une enquête sur le "bien-être en entreprise" réalisée par Withings, remet en cause l'aphorisme qui a contribué à la célébrité de ce chanteur.

Spécialiste français des objets connectés de santé, la société Withings a interrogé 3.500 utilisateurs de ses produits pour connaître leurs habitudes de vie au travail. Il en ressort une forte domination des professions sédentaires. 73% des employés interrogés ont indiqué rester assis la plupart du temps durant leur journée de travail. Des résultats inquiétants pour les auteurs de l'étude, qui soulignent l'impact néfaste d'un mode de vie sédentaire (moins de 4.000 pas par jour) sur le risque d'accident cardio-vasculaire.

Les professions où les salariés sont le plus souvent contraints à la sédentarité sont les juristes, les chauffeurs de taxi ou de camion, avec 28% de salariés concernés. Dans ces deux dernières catégories, les salariés passent il est vrai leur journée de travail au volant d'un véhicule.

1 patron sur 5 est trop sédentaire

Suivent les chargés de clientèle (26%), les employés de bureau ou assistants (25%) et les professionnels de santé (23%). A l'autre bout du classement, on retrouve des métiers qui nécessitent davantage de mouvement tels que cuisiniers (avec seulement 6% de sédentaires), employés du bâtiment (8%) et les journalistes (9%).

Autre conclusion de cette étude: les femmes se déplacent moins que les hommes pendant leur journée de travail. Elles comptabilisent ainsi en moyenne 4.878 pas par jour contre 5.743 pour les hommes.

Enfin, les dirigeants exécutifs ne sont pas toujours des hyperactifs au quotidien. Ils sont 18% d’entre eux à déclarer un mode de vie sédentaire et à marcher moins de 4.000 pas par jour. Avec 41% d’entre eux en surpoids, ils font partie des populations à risque cardiovasculaire, estime l'étude.

"Prendre conscience de leur propre situation pourrait être une première étape pour promouvoir le bien-être dans toute leur entreprise" estiment les auteurs de l'étude.

Frédéric Bergé