BFM Business

Les librairies Chapitre placées en liquidation judicaire

Les librairies Chapitre ont été placées en redressement judiciaire ce 2 décembre.

Les librairies Chapitre ont été placées en redressement judiciaire ce 2 décembre. - -

Le Tribunal de commerce de Paris s'est prononcé ce lundi 2 décembre en faveur d'une procédure collective avec poursuite d'activité jusqu'au 7 janvier pour favoriser la reprise des 53 librairies Chapitre concernées.

Les librairies Chapitre avait annoncé leur mise en cessation de paiement le 28 novembre, en raison de la "fragilité de la situation économique, conjuguée aux problèmes d’approvisionnement de livres".

Le tribunal de commerce de Paris l'a placé en liquidation judiciaire avec poursuite de l'activité ce lundi 2 décembre. Cette procédure devrait, selon la direction de Chapitre "permettre d’accélérer les reprises des 53 librairies", et de conserver la majeure partie des 1.200 salariés de l'entreprise. Le site internet chapitre.com, société distincte du réseau de librairies Chapitre, n’est pas concerné par cette procédure collective.

Des dizaines de manifestations d'intérêt

"La prise d’effet des cessions pourra intervenir plus rapidement, grâce aux ordonnances du juge commissaire. Les repreneurs n’auront plus à attendre la finalisation des actes notariés", précise Michel Rességuier, le président des librairies Chapitre, dans un communiqué. La direction affirme d'ailleurs que "des dizaines de manifestations d’intérêt ont été déposées au cours des dernières semaines".

La chaine de librairies enregistrait depuis sa création en 2009 plusieurs dizaines de millions d’euros de perte, entre 15 et 20 millions par an. Ses administrateurs considèrent ainsi que le seul moyen de pérenniser l'activité de ses sites est de les redresser en tant que "librairies indépendantes", un modèle qui "a le soutien des pouvoirs publics et des éditeurs" selon Michel Rességuier, qui se dit encore "convaincu que les fournisseurs comme les pouvoirs publics soutiendront les projets de reprise de nos librairies".

N.G.