BFM Business

La grève des taxis se poursuit

Les taxis ont reconduit leur mouvement ce jeudi.

Les taxis ont reconduit leur mouvement ce jeudi. - Eric Feferberg - AFP

Le mouvement des chauffeurs de taxis se poursuit ce jeudi, pour le troisième jour consécutif. Comme mardi et mercredi, le principal secteur à éviter est la Porte Maillot, dans l'Ouest parisien.

Il reste impossible de réserver un taxi ce jeudi. Mais vous pourrez peut-être en attraper un à la volée, parmi les non-grévistes. Les taxis, mobilisés depuis mardi à l'aube contre les véhicules de transport avec chauffeur (VTC), poursuivaient leur mouvement jeudi matin pour la troisième journée consécutive.

Comme la veille, environ 200 chauffeurs ont passé la nuit dans leurs voitures Porte Maillot, dans l'ouest de Paris, dont les accès depuis le boulevard périphérique et l'avenue de la Grande-Armée, étaient toujours bloqués jeudi matin à 06h00, d'après le Centre national d'information routière.

Un millier de taxis mobilisés

Mercredi à la mi-journée, la préfecture de police avait recensé un millier de taxis mobilisés en région parisienne, contre 2.100 la veille. Dans la capitale, la CGT, FO et SUD Taxis avaient annoncé mercredi la reconduction de leur mouvement. Le SDCTP et l'association Taxis de France ont aussi indiqué qu'ils faisaient à la préfecture une demande de renouvellement de l'autorisation de manifester.

Cibles de leur colère: les chauffeurs d'Uber notamment, dont la justice a confirmé mercredi qu'ils étaient "incités" à pratiquer le maraudage, ce que la loi leur interdit et que les taxis dénoncent. Le tribunal de grande instance de Paris a condamné Uber France à verser 1,2 million d'euros à l'UNT, qui accusait la société de VTC d'"ambiguïtés" dans sa communication.

Selon les informations de RMC en tout cas, la grève des taxis profite aux entreprises VTC. Allocab, Le Cab, Uber et Chauffeur Privé ont multiplié par 10 leur nombre de nouveaux utilisateurs (autrement dit, les téléchargements de l'application) par jour de grève (mardi et mercredi).

N.G. avec AFP