BFM Business

La France comptait 1,65 million de Smicards au 1er janvier 2017

La hausse du SMIC concerne plus particulièrement les personnes travaillant à temps partiel

La hausse du SMIC concerne plus particulièrement les personnes travaillant à temps partiel - Philippe Huguen - AFP

Au total, selon la Dares, 10,6% des salariés français étaient payés au niveau du Smic le 1er janvier 2017.

Alors que beaucoup d'encre a coulé ces derniers jours au sujet d'une possible réforme du calcul de l'évolution du salaire minimum, la Dares a récemment publié des chiffres permettant d'évaluer précisément les conséquences de la hausse du Smic sur le nombre de ceux qui touchent le salaire minimum. En effet, "tous les salariés qui, au 31 décembre 2016, étaient rémunérés (2) entre 9,67 euros de l’heure (valeur du Smic alors en vigueur) et 9,76 euros (valeur du Smic au 1er janvier 2017) ont été concernés, dès janvier 2017, par la hausse du Smic horaire".

Ainsi la dernière hausse du salaire minimum, de 0,9% en janvier 2017, a bénéficié à 1,65 millions de salariés du privé soit 10,6% du total. Ils étaient 1,6 million un an plus tôt.

Les femmes davantage concernées

Ces bénéficiaires sont plus nombreux parmi les femmes (55,2% des bénéficiaires) dans les petites entreprises (44% des salariés concernés par la revalorisation du Smic travaillent dans des TPE) et parmi les personnes travaillant à temps partiel (24,2% de ces salariés bénéficient de la revalorisation du Smic contre 7,5% pour ceux qui travaillent à temps plein).

Reste que, dans les faits, l'évolution du Smic impacte en fait davantage de salariés que ceux qui sont directement concernés par la hausse. "On parle aussi de 58% de salariés français, soit 11 millions de salariés, car le niveau du Smic impacte les salaires bien au-delà du Smic lui-même" par les conventions collectives, expliquait ainsi la semaine dernière la ministre du Travail Muriel Pénicaud.

J.M.