BFM Business

En Allemagne, une start-up crée le "LinkedIn" réservé aux réfugiés

Le premier portail de l'emploi visant explicitement les réfugiés venus en Allemagne a été créé par une poignée de jeunes spécialistes allemands et un réfugié syrien .

Le premier portail de l'emploi visant explicitement les réfugiés venus en Allemagne a été créé par une poignée de jeunes spécialistes allemands et un réfugié syrien . - Tobias Schwarz-AFP

Un portail internet recense les compétences professionnelles des migrants ayant élu domicile en Allemagne pour les aider à retrouver un emploi outre-Rhin. Ils seraient 8.000 réfugiés à avoir déposé leur CV en ligne.

Comment aider, parmi le million de migrants ayant été autorisés à s'installer en Allemagne depuis 2015, ceux qui disposent de qualifications professionnelles recherchées, à trouver un emploi? C'est toute l'ambition du site Migranthire.com ("embaucher un migrant") créé par une équipe de jeunes allemands spécialistes des nouvelles technologies et un migrant d'origine syrienne.

Lancé début 2016, ce portail web est le premier site professionnel dédié au recrutement des milliers migrants ayant afflué vers l'Allemagne. L'objectif affiché pour 2016 était ambitieux: aider 10.000 réfugiés à trouver un emploi outre-Rhin en publiant en ligne leurs compétences et leurs CV selon les "standards" allemands. Mais il est vrai que les besoins des entreprises allemandes sont colossaux. Dans la première économie d'Europe, le taux de chômage n'a cessé de baisser atteignant son plus bas niveau depuis 25 ans, sous la barre des 6%. D'ailleurs 600.000 postes restent non-pourvus outre-Rhin, faute de candidats correspondant aux besoins de l'entreprise qui recrute.

8.000 inscrits pour le moment

Le concept s'inspire directement du site professionnel de recrutement Linkedin. La différence avec ce dernier est que les réfugiés sont assistés dans la rédaction de leur curriculum vitae et dans la présentation de leurs compétences sur le portail web. Les employeurs allemands n'ont plus qu'à rechercher dans la base de données les compétences et les salariés dont ils ont besoin. À ce jour, environ 8.000 migrants se seraient inscrits sur le site.

L'équipe du site réunit cinq personnes installées dans un immeuble pour start-up dans le quartier berlinois de Kreuzberg. Selon l'un d'entre eux, Sfefan Perlebach, interrogé par le site allemand DW.com, le portail Migranthire.com a, jusqu'ici, aidé seulement 150 à 160 réfugiés à trouver des emplois stables ou obtenir des programmes de formation complets. Bien loin des objectifs affichés au départ. "Nous étions très ambitieux quand nous avons formulé nos objectifs au départ", reconnaît Stefan Perlebach avant d'ajouter: "Mais il est bon de viser haut".

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco