BFM Business

Election au Medef: la campagne relancée

Le logo du Medef au siège de l'organisation, rue Bosquet à Paris.

Le logo du Medef au siège de l'organisation, rue Bosquet à Paris. - -

Le vote du conseil exécutif, qui a donné une seule voix de plus à Geoffroy Roux de Bézieux qu'à Pierre Gattaz, remet un peu de suspens dans une élection qui paraissait jusqu'ici jouée d'avance.

Le vote a été très serré. Il y a eu 19 voix pour Geoffroy Roux de Bézieux, président d'OMEA télécom, 18 pour Pierre Gattaz, le patron de Radiall, 6 pour Patrick Bernasconi, de Bernasconi TP, aucune pour Hervé Lambel, le président du Cerf. Comptez également une abstention et un vote blanc. Une petite surprise, alors que tout le monde attendait Pierre Gattaz en tête.

Geoffroy Roux de Bézieux détient donc le plus de voix, mais pas la majorité. Selon nos informations, c'est Laurence Parisot qui a fait pencher la balance, alors que tout désignait le patron de Radiall comme favori. Il semblerait bien que celle qui préside le Medef pour un mois encore ait fait pencher la balance. Elle aurait en effet voté pour le dirigeant d'OMEA télécom et n'aurait pas caché sa joie en le voyant arriver devant Pierre Gattaz.

La campagne relancée

Ce résultat, "dans un mouchoir de poche" pour reprendre les termes du fils d'Yvon Gattaz, relance la campagne d'une élection qui semblait jusque-là un peu trop acquise à ce dernier. De nombreuses incertitudes demeurent, notamment sur le choix des fédérations, qui ne se sont pas toutes exprimées.

La fédération du bâtiment pourrait ainsi lâcher son candidat naturel, Patrick Bernasconi, pourtant patron de ladite fédération. Elle soutiendrait plutôt le PDG de Radiall, afin de ne pas se sentir isolée. Rien ne dit, enfin, que ce vote du conseil exécutif sera suivi par l'assemblée générale et ses 560 membres, qui se prononceront le 3 juillet prochain. Or c'est bien elle qui aura le dernier mot.

Isabelle Gollentz