BFM Business

Vent de révolte contre la City

Christian Noyer, gouverneur de la BCE, s'en prend à la City

Christian Noyer, gouverneur de la BCE, s'en prend à la City - -

La Grande-Bretagne refuse d’être au sein de la zone euro. Pour le gouverneur de la BCE, Christian Noyer, Londres devrait donc renoncer à son statut de première place financière européenne.

Le gouverneur de la Banque de France s'en prend à la City. Dans une interview accordée au Financial Times, Christian Noyer estime que Londres devrait renoncer à son statut de première place financière européenne.

Le gouverneur de la Banque de France frappe fort. Il n'y a aucune raison rationnelle, dit-il, pour que la première place financière européenne soit une place off-shore. C'est ainsi qu'il parle de Londres.

Christian Noyer dénonce ainsi une situation qu’il juge totalement paradoxale. Pour lui, l'essentiel des transactions devraient restées sous le contrôle de la zone euro. Or, 40% des échanges monétaires libellés en euro se font à Londres.

Londres refuse toujours de se rallier au projet d'Union bancaire européen

Le gouverneur souligne d'ailleurs que les Américains, eux, ne s'y sont pas laissés prendre. Même s'ils acceptent que le dollar s'échange à Londres, ils s'assurent bien que l'essentiel des transactions soient toujours réalisées aux Etats-Unis.

Pour le gouverneur de la Banque de France, il faut que la Grande-Bretagne assume son choix de ne pas être au sein de la zone euro.

Une manière de faire monter la pression alors que Londres refuse toujours de se rallier au projet d'Union bancaire européen.

Caroline Morisseau