BFM Business

Une prime pour encourager l'activité des jeunes

Les jeunes qui travaillent toucheront une prime d'activité de 130 euros mensuels et pouvant excéder les 200 euros.

Les jeunes qui travaillent toucheront une prime d'activité de 130 euros mensuels et pouvant excéder les 200 euros. - Jacques Demarthon - AFP

François Hollande a confirmé dimanche 19 avril la création d'un complément de salaire pour les jeunes actifs de moins de 25 ans payés au smic, via la prime d'activité. Un chèque mensuel qui pourra aller jusqu'à plus de 200 euros.

Focus sur les jeunes. François Hollande était l'invité dimanche 19 avril du supplément de Canal +. Un créneau choisi parce que de toutes les émissions politiques, c'est celle dont le public est le plus jeune. Le président devrait y a évoqué sa politique à destination de cette catégorie d'âge, à qui il avait promis en campagne qu'ils vivraient mieux en 2017 qu'en 2012, et qui se désintéresse aujourd'hui de la politique.

Le chef de l'Etat a vanté la prime d'activité, prime notamment destinée à encourager le travail des jeunes de moins de 25 ans. Objectif: augmenter leur pouvoir d'achat et renforcer l'incitation à travailler.

Jusqu'à 230 euros par mois

Selon le Journal du Dimanche, un chèque mensuel de 100 à plus de 200 euros selon les cas, serait ainsi versé aux vingtenaires qui ont un emploi dont le salaire est proche du smic, n'excédant pas les 1.400 euros nets mensuels. Un célibataire touchera 130 euros par mois; un couple avec deux enfants, dont l'un des parents est au salaire minimum à temps plein, et l'autre à temps partiel percevra 230 euros. Enfin, un parent isolé travaillant une dizaine d'heure par semaine se verra attribuer une allocation de 220 euros.

1 million de jeune pourraient ainsi profiter de ce dispositif, selon le JDD qui évoque une fourchette comprise entre 700.000 et 1,2 million de bénéficiaires. Les moins de 21 ans y auront également le droit, même s'ils sont encore rattachés au foyer fiscal de leurs parents. En revanche, les chômeurs en sont exclus puisque l'objectif est d'encourager l'activité. Mais la cible de cette prime pourrait être élargie sous peu aux étudiants et aux apprentis. Auquel cas, elle pourrait coûter jusqu'à 1 milliard d'euros au gouvernement.

4 à 5 millions de Français touchés

En réalité, cette aide ne s'adresse pas qu'aux moins de 25 ans. Tous les travailleurs payés au smic pourront la percevoir. Mais pour ceux qui ont plus de 25 ans, cette prime d'activité était déjà connue, elle remplace deux aides préexistantes qui pouvaient être cumulées: le RSA activité et la prime pour l'emploi. Au total, ce sont donc 4 à 5 millions de Français qui seraient concernés, souligne le JDD.

L'hebdomadaire précise en outre que "le gouvernement ne dispose pas d'évaluation précise", dans la mesure où "une partie des bénéficiaires potentiels pourrait ne pas y avoir recours", comme c'est largement le cas aujourd'hui avec les éligibles au RSA. En effet, elle ne sera pas automatique: il faudra la réclamer auprès des caisses d'allocations familiales.

Les détails de cette mesure seront dévoilés à l'occasion du conseil des ministres mercredi, dans le cadre de la présentation du Projet de loi du ministre du Travail, François Rebsamen. 

N.G.