BFM Business

Sommet européen: ce que la France a obtenu

François Hollande lors de sa conférence de presse ce 28 juin à Bruxelles

François Hollande lors de sa conférence de presse ce 28 juin à Bruxelles - -

Les vingt-sept étaient réunis à Bruxelles les jeudi 27 et vendredi 28 juin. La France affirme avoir obtenu ce qu'elle voulait, sur l'emploi comme sur les retraites.

Un bilan globalement positif. Voilà ce que François Hollande pense du sommet européen de deux jours qui s'est achevé ce vendredi 28 juin en milieu de journée. Il vient d'en tirer les conclusions lors d'une conférence de presse.

L'objectif des chefs d'Etat et de gouvernement réunis à Bruxelles était de juguler les effets pervers des politiques de rigueur. Concrètement, les vingt-sept ont lancé trois chantiers, sur trois thèmes auxquels la France tenait tout particulièrement.

> Le chômage des jeunes

Lutter contre l'inactivité de près de 6 millions de jeunes européens était l'une des priorités de ce sommet. 8 milliards d'euros (6 milliards du budget européen + 2 milliards des fonds structurels non-utilisés) seront donc consacrés au chômage des jeunes pour financer des projets. Ces fonds seront disponibles dès 2014 et seront délivrés sur deux ans.

Les vingt-sept sont également tombés d'accord pour les attribuer majoritairement aux Etats où plus de 25% des jeunes sont sans emploi. La France fera partie des premiers bénéficiaires de ces liquidités. Elle militait d'ailleurs pour aller puiser cette somme, outre directement dans le budget européen, dans les fonds structurels. Elle l' a obtenu.

> Les conséquences des faillites des banques

Echaudés par les ratés du sauvetage du système bancaire chypriote, les ministres des finances de l'UE, réunis juste avant le début du sommet, mercredi 26 juin, ont mis au point le nouveau processus de sauvetage et de démantèlement des banques.

Leur objectif, désormais assumé, est de limiter le recours aux fonds publics pour aider les établissements en difficulté. Désormais, les finances publiques ne pourront être sollicitées pour sauver une banque avant que les actionnaires, puis les créanciers, n'aient accepté des pertes de 8% du passif de la banque.

Si cela ne suffit pas, les gros déposants pourraient être sollicités. Mais pas les dépôts inférieurs à 100.000 euros. Des acquis obtenus après huit heures de discussion "de haute lutte", a indiqué le ministre de l'Economie, Pierre Moscovici.

François Hollande s'est félicité lors de sa conférence de presse que les décisions européennes "protègent les épargnants et les contribuables".

> La réforme des retraites

"La France a obtenu les modifications qu'elle souhaite", a affirmé François Hollande. Le président français fait ainsi référence aux recommandations de la Commission européenne, qui préconisaient de repousser l'âge légal de départ en France.

La France a obtenu que le terme "âge légal" soit remplacé par "âge effectif". Ce qui laisse la possibilité de réformer plutôt la durée de cotisation, une piste que le gouvernement considère comme plus juste socialement.

Nina Godart