BFM Business

Ségolène Royal: "il faut changer de braquet sur la relance économique"

Ségolène Royal, vice-présidente de la nouvelle BPI

Ségolène Royal, vice-présidente de la nouvelle BPI - -

La présidente PS de la région Poitou-Charentes et nouvelle vice-présidente de la BPI était l'invitée de BFMTV et RMC ce mercredi 27 février. Elle a en particulier réclamé de libérer les contraintes sur les créateurs d'entreprise.

"La crise doit être un levier pour inventer un nouveau modèle économique et repenser notre modèle de société". Très volontariste, ce matin sur BFMTV et RMC, Ségolène Royal a estimé que "l'objectif d'inverser la courbe du chômage en 2013 peut être atteint si on libère la capacité créatrice des PME" (...) "Il faut donner à tous les créateurs la capacité de créer leur entreprise", a lancé l'ancienne candidate à l'Elysée, aujourd'hui vice-présidente de la Banque publique d'investissement (BPI). "La priorité, c'est de donner aux PME les moyens de créer des emplois".

Mais Ségolène Royal a également réclamé au gouvernement de "changer de braquet en matière de relance économique". Selon elle, la création de la BPI est l'un des outils de cette relance, en permettant aux entreprises de trouver de nouveaux financements à "l'abri des prédateurs". Il s'agit pour elle, via la BPI, de "moraliser notre système financier".

Elle a également plaidé pour la rigueur, mais pas seulement pour l'Etat. "Il faut aussi que les banques et les entreprises du CAC 40 réduisent leur train de vie". "Il faut de la justice dans la répartition des efforts", a-t-elle ajouté.

>> Lire aussi : Ségolène Royal croit à l'inversion de la courbe du chômage

P.C