BFM Business

Plan Juncker: Hollande promet 8 milliards d'euros d'investissements

François Hollande a indiqué que la Caisse des Dépôts et la BPI effectueront les investissements

François Hollande a indiqué que la Caisse des Dépôts et la BPI effectueront les investissements - Eric Fefferberg - AFP

Le président de la République a indiqué ce vendredi 6 mars que Paris allait engager 8 milliards d'euros dans le cadre du plan Juncker via la Caisse des Dépôts et la BPI.

Paris fait sa part du travail. Lors d'une visite d'Etat au Luxembourg, François Hollande a révélé que la France allait engager 8 milliards d'euros dans le cadre du plan d'investissement de 315 milliards d'euros présenté en novembre dernier par le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.

"Pour faire un effet levier, le plan Juncker doit appeler d'autres contributions --des contributions publiques, des contributions financières, des contributions privées-- et j'ai annoncé que la France allait, par la Caisse des dépôts et la Banque publique d'investissement (BPI), y ajouter 8 milliards d'euros", a-t-il déclaré en présence du président de la Banque européenne d'investissement (BEI), Werner Hoyer, dans le cadre d'une visite officielle au Luxembourg.

L'objectif est de "faire en sorte que ces financements puissent être immédiatement utilisés, notamment grâce à des formules de préfinancement que la Banque européenne d'investissement va mettre en place", a-t-il précisé.

15 milliards d'euros en provenance de l'Allemagne

Ces 8 milliards permettront de "co-financer des projets sélectionnés dans le cadre du plan d'investissement lancé par le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker", d'un montant de 315 milliards d'euros, a précisé un dirigeant de la BEI.

Mardi, l'Allemagne a promis cinq milliards d'euros supplémentaires pour des investissements au niveau des communes d'ici 2018, quatre mois après avoir déjà annoncé 10 milliards d'investissements, notamment dans les infrastructures.

Fin février, l'Espagne avait elle aussi promis 1,5 milliard, via des co-financements de projets.

J.M. avec AFP