BFM Business

Où en sont les investissements chinois en France ?

Les Chinois procèdent en France à des investissements très marginaux et très ciblés

Les Chinois procèdent en France à des investissements très marginaux et très ciblés - -

A l’occasion du sommet annuel Chine Europe qui s’ouvre ce 20 septembre, Pékin a réaffirmé son intérêt pour implanter des installations industrielles au sein de l’UE. L’occasion de faire le point sur les investissements chinois en France.

Le sommet annuel entre l'Union européenne et la Chine s'ouvrait ce jeudi 20 septembre à Bruxelles. L'Europe compte sur Pékin pour l'aider à sortir de la crise de la dette. Les Chinois semblent avoir un regain d'appétit pour investir en zone euro, et en particulier en France.

Dans l’Hexagone, leurs investissements ont bondi de 60% l'an dernier. Un exemple vient encore témoigner de cet intérêt : le groupe Synutra, leader chinois de la nutrition infantile, vient de débloquer 100 millions d'euros pour créer une usine en Bretagne avec le Français Sodiaal.

Les Chinois investissent dans le luxe et le vin

Mais les analystes ne s'y trompent pas. Comme le souligne l'un d'eux, les Chinois regardent encore la France de très loin. Ils n'investissent pour l'instant que de façon très sélective, soit pour sécuriser et diversifier leur approvisionnement en matière premières, soit pour bénéficier d'un savoir-faire spécifiquement français. C'est particulièrement le cas dans le domaine du luxe ou du vin.

Mais leurs investissements restent encore très marginaux et très ciblés. L'Allemagne reste de très loin leur terrain favori, comme le prouve un récent sondage d'Ernst & Young : 20% des entreprises chinoises sont prêtes à investir en Allemagne, contre seulement 2% en France.

Caroline Morisseau