BFM Business

Les dépenses militaires mondiales ont bondi, tirées par les États-Unis et la Chine

Les dépenses militaires des États-Unis ont augmenté - pour la première fois depuis 2010 - de 4,6%, pour atteindre 649 milliards de dollars en 2018.

Les dépenses militaires des États-Unis ont augmenté - pour la première fois depuis 2010 - de 4,6%, pour atteindre 649 milliards de dollars en 2018. - Devin M. MONROE-US NAVY -AFP

En 2018, les dépenses militaires mondiales ont atteint 1822 milliards de dollars, un bond de 2,6% sur un an. Elles ont été tirées vers le haut par les États-Unis et la Chine qui ont représenté ensemble 50% des dépenses militaires mondiales, selon l'institut Sipri basé en Suède.

Les dépenses militaires mondiales totales ont atteint 1822 milliards de dollars en 2018, soit une augmentation de 2,6% par rapport à 2017, selon de nouvelles données de l'Institut international de recherche sur la paix de Stockholm (Sipri).

C'est la deuxième année consécutive que ces dépenses augmentent, ce qui les porte à leur plus haut niveau depuis 1988. En 2017, elles avaient enregistré une hausse de 1,1% sur an. Elles ont été tirées vers le haut par les États-Unis et la Chine en 2018. "En 2018, les États-Unis et la Chine représentaient la moitié des dépenses militaires mondiales", explique le Dr Nan Tian, ​​chercheuse au programme AMEX (SIPRI Arms and Military Expenditure).

Les États-Unis dépensent autant que les huit autres plus gros pays dépensiers

"La hausse dans les dépenses américaines s'explique par la mise en oeuvre, à partir de 2017, de nouveaux programmes d'acquisition d'armes sous l'administration Trump", explique Aude Fleurant, responsable du programme des armements. Avec 649 milliards de dollars (+ 4,6%), les États-Unis ont à peu près consacré autant à leur défense que l'ensemble des huit autres plus gros budgets. Leurs dépenses militaires ont augmenté pour la première fois en sept ans, selon le Sipri.

Les cinq plus gros dépensiers en 2018 ont été dans l'ordre les États-Unis, la Chine, l'Arabie saoudite, l'Inde, qui en poursuivant la modernisation de son armée gagne une place, et la France, qui représentaient ensemble 60% des dépenses militaires mondiales.

-
- © -

Deuxième du classement, la Chine a consacré 1,9% de son PIB à la défense chaque année depuis 2013. Pour la première fois, la Russie quitte le top 5 des pays qui dépensent le plus pour leur défense. Elle se classe sixième, du fait d'une baisse de son budget militaire depuis 2016, souligne le rapport Les sanctions économiques imposées depuis 2014 par les pays occidentaux à la Russie, en lien avec le conflit ukrainien, ont restreint le budget consacré à la défense.

Plusieurs pays d’Europe centrale et orientale ont procédé à une forte augmentation de leurs dépenses militaires en 2018. Les dépenses de la Pologne ont augmenté de 8,9% en 2018, atteignant 11,6 milliards de dollars, tandis que les dépenses de l’Ukraine ont augmenté de 21%, à 4,8 milliards de dollars. Les dépenses de la Bulgarie, de la Lettonie, de la Lituanie et de la Roumanie ont également augmenté (allant de 18% à 24%) en 2018.

"Les augmentations en Europe centrale et orientale sont en grande partie dues à la perception croissante d'une menace venant de la Russie", a déclaré Pieter Wezeman, chercheur senior du programme SIPRI AMEX. "C’est en dépit du fait que les dépenses militaires russes ont diminué au cours des deux dernières années" a ajouté ce spécialiste.

Frédéric Bergé