BFM Business

Modernisation, Ehpad, désendettement: Castex détaille le plan de 19 milliards d'euros pour l'hôpital

En déplacement dans la Nièvre ce mardi, le Premier ministre a présenté les quatre volets du plan pour l'hôpital de 19 milliards d'euros.

Ségur de la Santé, acte II. Après avoir accordé des revalorisations salariales à hauteur de 8,5 milliards d’euros pour les soignants en juillet dernier, le Premier ministre, Jean Castex, a dévoilé ce mardi l’attribution du plan d’investissements pour l’hôpital de 19 milliards d’euros sur dix ans, également négocié dans le cadre du Ségur de la Santé.

"C’est un montant sans précédent. (…) Le plan que je vous annonce aujourd’hui, c’est tout simplement 50% de plus que les deux plans Hôpital 2007 et Hôpital 2012 réunis", a souligné le chef du gouvernement en déplacement à Cosne-Cours-sur-Loire (Nièvre), ville qui doit bénéficier d’environ 45 millions d’euros pour rénover son centre hospitalier vétuste mais aussi un Ehpad et une maison de santé.

Cette enveloppe de 19 milliards d’euros, somme connue de longue date, "sera financée en partie par l’Union européenne à hauteur de 6 milliards d’euros", a ajouté le Premier ministre. Au total, 3,3 milliards doivent être injectés en 2021 et 3,2 milliards en 2022, le tout en ciblant quatre volets principaux.

Modernisation

9 milliards d’euros seront tout d’abord affectés à la "modernisation de l’offre de soins hospitalière" via le financement d’une "centaine de projets partout sur le territoire". Sur ce montant, 1,5 milliard d’euros seront destinés au soutien de l’investissement courant des établissements, 6,5 milliards aux projets de transformation de l’offre de soins et 1 milliard pour "pallier les aléas sur 10 ans qui pourraient survenir pendant l’exécution du plan".

Le gouvernement vante également son "changement de méthode", par une "déconcentration" accrue de la décision pour tous les projets dont le montant est inférieur à 150 millions d'euros. Charge aux ARS d'élaborer avant la fin de l'année "une stratégie" et de "sélectionner les projets qu'elles considèrent comme prioritaires et devant faire l'objet d'un soutien budgétaire", précise le ministère de la Santé.

1,5 milliard pour les Ehpad, 2 milliards pour le numérique

Le deuxième volet sur plan portera sur la prise en charge des personnes âgées avec 1,5 milliard d’euros consacrés aux Ehpad sur cinq ans. Jean Castex a dit vouloir "une évolution profonde de l’offre de nos établissements pour personnes âgées, pour les ouvrir davantage sur leur environnement, créer les conditions de vie où les personnes se sentent davantage chez elles, favoriser le maintien à domicile par des accueils de jour, de répit, d’animation…".

L’objectif de cet investissement est de "rénover ou créer des places dans les Ehpad en faisant évoluer les modes de prise en charge des personnes âgées", a encore expliqué le ministère de la Santé.

Troisième axe du plan d’investissement: le numérique. Au total, 2 milliards d’euros seront investis sur trois ans pour mettre à niveau les systèmes d’information des établissements médico-sociaux. "Nous déploierons également l’Espace Numérique en Santé qui viendra prolonger le dossier médical partagé et l’enrichira pour que nos concitoyens puissent disposer d’un espace personnel avec de nouveaux services numériques de santé", a détaillé Jean Castex.

Enfin, 6,5 milliards d’euros sur dix ans seront consacrés au désendettement des établissements de santé. "La situation financière des hôpitaux est dégradée. Elle s’est encore dégradée avec la crise sanitaire même si nous avons mis les moyens pour les maintenir à flot. Il faut maintenant leur redonner de l’air", a indiqué le Premier ministre.

https://twitter.com/paul_louis_ Paul Louis avec AFP Journaliste BFM Eco