BFM Business

Le Qatar s'offre le nouveau quartier des affaires de Londres

Canary Wharf abrite les gratte-ciels de plusieurs banques telles que Citigroup

Canary Wharf abrite les gratte-ciels de plusieurs banques telles que Citigroup - Diliff - Flickr - CC - Wikimedia Commons

Le fond souverain de l'émirat a réussi à acquérir, ce mercredi 28 janvier, le nouveau quartier des affaires de la capitale britannique, Canary Wharf.

Tout un symbole: le Qatar rachète une partie de la City de Londres! Le fonds souverain de l'émirat, Qatar Investment Authority (QIA), s'empare, en fait, du quartier de Canary Wharf, un ensemble immobilier privé où l'on trouve les sièges des plus grandes institutions financières britanniques.

De fait, Canary Wharf un peu l'équivalent londonien du quartier de La Défense à Paris. C'est un ancien quartier de dock, coincé entre la Tamise et la City, le quartier traditionnel des affaires à Londres.

Canary Wharf s'est redéveloppé dans les années 80 pour accueillir les gratte-ciels d'institutions financières en plein boom: Citigroup, HSBC ou Barclays. Des centaines de milliers de mètres carrés de bureaux entièrement entre les mains d'investisseurs privés.

Le fonds souverain du Qatar, associé à un groupe immobilier canadien Brookfield Property Partners, va donc en prendre le contrôle. Les deux entreprises ont proposé une offre à 2,6 milliards de livres, soit 3,5 milliards d'euros.

Une offre acceptée par défaut

Le conseil d'administration de Songbird Estates, la société qui détient indirectement le quartier de Canary Wharf, voulait plus. Mais faute d'autre candidat potentiel, il s'est quand même résolu à recommander cette offre aux actionnaires de l'entreprise.

Le fonds souverain du Qatar et son associé ont désormais en ligne de mire un grand plan d'investissement qui prévoit la construction de 3.000 nouveaux logements.

Le Qatar n'en est pas à son coup d'essai : l'immobilier londonien est l'un des axes de la politique d'investissement de l'émirat, qui possède déjà de nombreux immeubles dans les beaux quartiers, comme Mayfair, mais aussi le grand magasin Harrods, ou la tour Shard, le plus haut gratte-ciel d'Europe. Et, outre l'immobilier, l'emprise du Qatar s'étend aussi à des entreprises emblématiques comme les supermarchés Sainsbury's ou l'opérateur boursier London Stock Exchange, dont il possède une partie.

Simon Tenenbaum avec BFMbusiness.com