BFM Business

Le ministre de l’Agroalimentaire s’attaque au "modèle alimentaire français"

Le ministre de l'Agroalimentaire Guillaume Garrot a fait part ce vendredi de sa volonté de collaborer avec les industriels du secteur

Le ministre de l'Agroalimentaire Guillaume Garrot a fait part ce vendredi de sa volonté de collaborer avec les industriels du secteur - -

Guillaume Garot, invité du Grand Journal sur BFM Business ce 16 novembre a réagi à l’offensive publicitaire de Nutella et a dévoilé les objectifs du gouvernement en matière de sécurité alimentaire.

Nutella riposte dans la presse ce vendredi, avec une double page pour expliquer pourquoi il utilise de l'huile de palme parmi ses ingrédients. Jeudi, le Sénat a adopté l'amendement Nutella qui taxe les produits qui contiennent de l'huile de palme.

Sa maison mère Ferrero se sent injustement montré du doigt. Une initiative qui ne choque pas le ministre délégué à l’agro-alimentaire, Guillaume Garot, invité sur BFM Business ce 16 novembre. 

Au micro d’Hedwige Chevrillon, il a déclaré qu’il trouvait "parfaitement normal que Ferrero s’exprime, puisqu’il est directement concerné". Il indique par ailleurs sa volonté de "travailler avec les industriels sur les ingrédients alimentaires".

Des négociations globales sur les recettes des entreprises d’agro-alimentaire. Il y sera donc question d’huile de palme, mais aussi de sel, qu’une étude de l’Anses dénonce comme trop présent dans les aliments.

"Nous trouverons ensemble des solutions concrètes, assure Guillaume Garot, à partir d’un diagnostic qui doit faire consensus" entre les industriels et les autorités. Le but pour le ministre : "améliorer le modèle alimentaire français", donc la "qualité" de ce que nous mangeons, mais également la "sécurité" du consommateur. Des problématiques très actuelles au regard notamment du débat sur la dangerosité des OGM.

Nina Godart