BFM Business

La France et l'Allemagne prépareraient un "New Deal" pour le chômage des jeunes

Ursula Von der Leyen (à droite) et Michel Sapin (à gauche), lors de leur dernière rencontre officielle à Kehl (Allemagne) fin févirer.

Ursula Von der Leyen (à droite) et Michel Sapin (à gauche), lors de leur dernière rencontre officielle à Kehl (Allemagne) fin févirer. - -

Selon le Rheinische Post, ce lundi 13 mai, le ministre du Travail Michel Sapin et son homologue allemande, Ursula von der Leyen prépareraient une initiative pour lutter contre le chômage des jeunes. Ce "New Deal" serait présenté le 28 mai prochain.

Selon le Rheinische Post, ce lundi 13 mai, une initiative franco-allemande pour lutter contre le chômage des jeunes serait en préparation. Le ministre du Travail français, Michel Sapin et son homologue allemande, Ursula von der Leyen vont présenter fin mai à Paris un "New Deal for Europe". 

Le nom choisi pour ce plan ramène explicitement aux Etats-Unis des années 30 et à la politique interventionniste initiée par Roosevelt pour tenter de redresser l'économie. Cette fois, le projet est porté par Paris et Berlin.

Au coeur de ce plan, la Banque européenne d'investissement (BEI): elle accorderait des crédits à hauteur de plusieurs milliards d'euros aux entreprises qui s'engagent à recruter ou à former des jeunes.

La Banque européenne d'investissement à la manoeuvre

Début février, l'Union européenne a annoncé le déblocage de 6 milliards d'euros d'ici 7 ans pour lutter contre le chômage des jeunes. En partant de cette somme, explique le Rheinische Post, la BEI pourrait lever jusqu'à 10 fois plus. Soit 60 milliards d'euros, pour prêter aux entreprises impliquées.

En zone euro, près d'un jeune sur quatre était sans emploi, en mars... un jeune sur quatre en France, plus de 60% en Grèce, selon les dernières données. En Italie, le nouveau Président du Conseil a réclamé un plan d'urgence. "Sans travail pour les jeunes", a-t-il déclaré, "il n'y a pas d'espérance, ni pour les Etats membres, ni pour l'Europe", .

Le "New Deal" sera présenté à Paris le 28 mai lors d'une conférence organisée par un investisseur germano-américain né à Paris, un philanthrope du nom de Nicolas Berggruen.

Pauline Tattevin