BFM Eco

ISF vert, baisse de l'impôt sur le revenu... Les mesures des chefs de partis pour plus de justice fiscale

Invités ce mercredi soir de notre grand débat "La crise, et après", les principaux chefs de partis ont fait part de leurs propositions en faveur de la justice fiscale.

C'est l'une des préoccupations principales des Français. Comment parvenir à plus de justice fiscale? Invités ce mercredi soir de notre grand débat "La crise, et après?", les principaux chefs de partis ont eu l'occasion de présenter leurs propositions sur ce thème. 

Marine Le Pen: baisser des impôts pour les trois premières tranches et dégrèvement de la CSG

Jugeant qu'il n'y avait "plus de consentement à l'impôt" en France, Marine Le Pen a proposé d'alléger la fiscalité à travers une "baisse de 10% sur les trois premières tranches de l'impôt sur le revenu" ou "un dégrèvement de la CSG qui soit progressif sur cinq ans et qui permette de restituer 100 euros à 24 millions de salariés et indépendants". La présidente du Rassemblement national a dit vouloir faire "l'inverse de ce qu'a fait Macron", à savoir "arrêter de prendre aux pauvres pour donner aux très riches". 

François Bayrou: lutter contre l'optimisation fiscale

De son côté, le président du MoDem François Bayrou s'est longuement exprimé sur l'optimisation et l'exonération fiscale qui, selon lui, "détruisent l'idée que tout le monde doit être soumis à l'impôt". L'ancien ministre de la Justice a appelé à "aller plus loin" pour lutter contre ces phénomènes à l'issue du grand débat. Il demande à "vérifier" que "tout le monde est soumis équitablement à l'impôt". 

  • Jean-Luc Mélenchon: création d'un impôt universel et augmentation du nombre de tranches

Jean-Luc Mélenchon s'est lui aussi attardé sur l'évasion fiscale, réclamant plus de "contrôles du fisc". "Si on reprenait l'argent que les plus riches nous volent, le budget de l'État serait à l'équilibre. Et il serait excédentaire", a assuré le président de la France insoumise. Le député de Marseille souhaite par ailleurs mettre en place "l'impôt universel" pour contraindre les exilés fiscaux à payer leurs impôts en France. S'agissant de l'impôt sur le revenu, il a proposé de passer de 5 à 14 tranches pour "lisser l'effort". 

Olivier Faure: création d'un ISF "vert"

Le Premier secrétaire du Parti socialiste Olivier Faure a quant à lui fait part de sa volonté de mettre en place un impôt sur la fortune "vert" pour financer la transition écologique. "Cela permettrait par exemple de financer une partie d'un grand plan de rénovation thermique", a-t-il expliqué, ajoutant que cela servirait à réduire la facture énergétique des Français et donc à améliorer le pouvoir d'achat. 

Laurent Wauquiez: baisser l'impôt sur le revenu

  • Pour Laurent Wauquiez, la solution pour plus de justice fiscale consiste à baisser drastiquement les impôts. Il demande à ce qu'il n'y ait aucune augmentation à l'issue du grand débat. Le président des Républicains a également réclamé une "baisse de 10% de l'impôt sur le revenu", notamment pour les classes moyennes. Il a enfin proposé d'indexer les retraites sur l'inflation. 

Stanislas Guérini: poursuivre la baisse des impôts

Enfin, le délégué général de la République en marche a affirmé qu'il "fallait continuer à baisser les impôts des Français". "C'est ce qu'on fait depuis le premier jour du quinquennat", a-t-il assuré, prenant l'exemple de la baisse de la taxe d'habitation et de la suppression des cotisations sociales salariales. 

Paul Louis