BFM Business

L'impôt sur la fortune immobilière rapportera 75% de moins que l'ISF

L'impôt qui a remplacé l'ISF va rapporter un peu plus de 1 milliard d'euros cette année. C'est 150.000 euros de plus que les prévisions du gouvernement. Mais tout de même trois quarts de moins que les recettes générées par l'ISF en 2017.

L'impôt sur la fortune immobilière va toucher moins de contribuables que prévu, mais rapporter plus que ce qu'avait prévu le gouvernement. 120.000 ménages ont déposé une déclaration d'IFI cette année selon Les Échos ce jeudi, soit moins que les 150.000 foyers que visaient le gouvernement.

Mais le rendement de cet impôt qui pèse uniquement sur les actifs immobiliers des contribuables fortunés devrait atteindre plus de 1 milliard d'euros selon le quotidien. Soit davantage que les 850 millions de recettes que prévoyait d'engranger le fisc à ce titre. Par foyer concerné, cela représente donc près de 8 300 euros en moyenne à payer

L'ISF a rapporté 4,2 milliards d'euros en 2017

Le montant des recettes de l'IFI étaient compliquées à prévoir pour les services fiscaux puisque depuis 2011, les redevables de l'ISF ne détaillait plus la part que représente l'immobilier dans leur patrimoine, souligne le quotidien.

L'impôt s'est substitué à l'ISF via la loi de Finances 2018 du gouvernement Macron s'applique pour la première fois en 2018. Son instauration avait fait polémique, les partis de gauche y voyant un "cadeau aux riches", la droite réclamant la suppression pure et simple de l'ISF, sans remplacement.

Au final L'IFI rapportera 75% de moins que l'impôt sur la fortune, grâce auquel l'État avait récupéré 4,2 milliards d'euros de recette en 2017. Le nombre de ménages s'acquittant de ce nouvel impôt est également en forte baisse puisque l'an passé, 351.000 foyers dont le patrimoine dépassait 1,3 million d'euros s'étaient acquitté de l'ISF. Ils sont désormais deux-tiers de moins.

N.G.