BFM Eco

Impôt sur le revenu 2018: la date limite de paiement est repoussée du 16 au 18 septembre

Environ 2,8 millions de foyers (sur près de 38 millions) ont un montant à payer pour l’impôt sur leurs revenus de 2018.

Environ 2,8 millions de foyers (sur près de 38 millions) ont un montant à payer pour l’impôt sur leurs revenus de 2018. - Loïc Venance-AFP

Le fisc informe que les 2,8 millions contribuables ayant un solde d'impôt sur les revenus 2018 à régler auront jusqu'au 18 septembre pour payer. Un million d'entre eux ont déjà effectué cette démarche. Ceux qui paient en ligne auront un délai supplémentaire jusqu’au 23 septembre.

Sur 38 millions de foyers fiscaux, 2,8 millions de foyers n'ont pas connu "d'année blanche" et ont encore un montant à payer pour l’impôt sur leurs revenus de 2018 au titre de revenus exceptionnels ou du remboursement de tout ou partie de l’avance sur réductions ou crédits d’impôts.

Le direction générale des Finances publiques (DGFIP) leur accorde deux jours de plus, jusqu'au 18 septembre 2019, pour régler ce solde même s'ils sont déjà plus d’un million à avoir effectué cette démarche.

La DGFIP rappelle en effet "qu’en cette année de transition entre l’ancien système et le prélèvement à la source, les usagers ayant un montant à payer ont une démarche particulière à faire pour payer leur impôt sur le revenu. En effet, aucun prélèvement automatique ne sera réalisé pour régler l’impôt sur les revenus 2018 (même si l’administration fiscale connaît déjà les coordonnées bancaires des usagers et même si certains étaient prélevés directement par le passé)."

Parmi les différentes méthodes de paiement proposées par l'administration, le paiement direct en ligne permet de bénéficier d’un délai supplémentaire jusqu’au 23 septembre 2019. Bercy rappelle aussi que si l'impôt à payer est inférieur à 330 euros, le contribuable peut se rendre au centre des finances publiques dont il dépend pour effectuer le paiement.

prélèvement à la source: 9,8 millions de foyers verront leur taux baisser

Compte tenu des déclarations sur le revenu 2018 effectuées par les contribuables, Bercy dresse un bilan de l'adaptation des taux de prélèvement à la source aux variations de revenus déclarés. En voici les points saillants :

  • 9,8 millions de foyers vont voir leur taux baisser à la fin du mois de septembre, en moyenne de 1,69 point
  • 9,2 millions de foyers fiscaux vont voir leur taux augmenter à la fin du mois, en moyenne de 2,15 points
  • 50 % des foyers ont un taux nul avant et après rafraîchissement
  • 33,5 millions de foyers ont un impôt sur les revenus de 2018 nul, dont 10 millions bénéficient même d’une restitution d’impôt au titre de ces revenus pour un montant moyen de 755 euros
  • 2,8 millions de foyers ont un impôt à payer en raison de leurs revenus exceptionnels de 2018, d'un montant inférieur à 296 euros pour 60% d’entre eux
Frédéric Bergé