BFM Business

Les industriels prévoient une baisse de 4% des investissements

Après une hausse estimée à 7% l'an passé, les investissements devraient se contracter de 4% en 2013.

Après une hausse estimée à 7% l'an passé, les investissements devraient se contracter de 4% en 2013. - -

Selon une enquête de l'Insee, publiée ce jeudi 16 mai, les chefs d'entreprise voient une dégradation des investissements pour 2013. Ce qui compromet d'autant plus une possible sortie de la récession.

C'est une mauvaise nouvelle pour l'économie française qui vient de basculer dans la récession, depuis hier. Ce jeudi 16 mai, une enquête de l'Insee réalisée en avril montre que les chefs d'entreprises vont limiter leurs dépenses d'investissements.

Alors que les industriels, lors du précédent sondage de janvier, tablaient encore sur un maintien du niveau des investissements dans l'économie française, ils estiment désormais que les montants vont reculer de 4% en valeur, cette année, par rapport en 2012.

Le secteur automobile, en crise en Europe, verrait, par exemple, ses dépenses d'investissement chuter de 20%.

Une croissance probablement nulle en 2013

Clairement les perspectives économiques de la France s'assombrissent. L'investissement des entreprises est une des composantes du PIB, et donc de la richesse produite par la France. En 2012, année où la croissance sur l'ensemble de l'année a été nulle, la hausse a été estimée à +7%, selon l'enquête d'avril.

Avec un chiffre en baisse, l'hypothèse d'une croissance positive pour 2013 s'éloigne donc un peu plus. D'autant plus que la consommation des ménages est désormais atone, après un recul historique du pouvoir d'achat en 2012 de 0,9%.

Lors de sa rencontre avec José Manuel Barroso, mercredi, François Hollande lui-même a indiqué que la croissance française serait probablement nulle cette année.

Julien Marion