BFM Business

La région Île-de-France va bien pouvoir déménager et réduire son loyer

Région Île-de-France

Région Île-de-France - Le projet du nouveau siège du Conseil régional à Saint Ouen

France Domaine a donné son accord au Conseil régionale d'Île-de-France pour quitter le centre de Paris et s'installer à Saint-Ouen, rapportent les Échos. Ce qui devrait lui permettre de faire passer son loyer de 503 euros par mètre carrés à 237 euros.

Le Conseil régional d'Île-de-France va bien pouvoir quitter Paris. France Domaine, la direction de l'immobilier de l'État qui gère le patrimoine immobilier mis à disposition des administrations publiques, a en effet donné son feu vert au projet de déménagement de la région qui quittera donc la capitale pour s'installer à Saint Ouen- en Seine-Saint-Denis.

C'est ce que révèlent les Échos qui ont pu consulter l'avis rendu par France Domaine. En choisissant de quitter Paris, la région va clairement réduire ses dépenses. À partir du début de la location, prévue pour janvier 2018, les deux immeubles situés à Saint-Ouen occasionneront des dépenses de loyer de 12,8 millions d'euros (hors taxes et charges) contre 30 millions d'euros actuellement pour les 50.000 m² à Paris.

Rassembler les effectifs

L'avis de France domaine souligne ainsi que "la région louera ses locaux au tarif moyen des 237 euros le mètre-carré quand elle loue aujourd'hui les immeubles abritant son siège de au tarif moyen de 504 euros", indiquent les Échos.

Les contrats de locations des deux bâtiments prévoient des options d'achats au bout de dix ans et dix ans et demie, pour 257, 6 millions d'euros, pour le premier, et 146,5 millions, pour le second.

Surtout ce déménagement doit permettre de gagner en efficacité en rassemblant les 2.000 agents régionaux jusque-là répartis sur 11 sites différents sur Paris.

Ce projet de déménagement va par ailleurs entraîner la vente du patrimoine immobilier de la Région, constitué de cinq hôtels particuliers et d'un immeuble, tous situés dans le très chic VIIIème arrondissement de Paris et dont la valeur est estimée à 250 millions d'euros.

J.M.